1.2 Les Bas-Champs et le Hâble d'Ault

 

 

Carte IGN de la zone étudiée

 

Source: Géoportail

 

La zone qui s’étend en arrière du cordon de galets du Hourdel jusqu’aux falaises mortes forme une vaste étendue très plane résultant du dépôt ancien de sables et d'argiles, correspondant aux « Bas-Champs ».  Entre Ault-Onival et Cayeux, dans les Bas-Champs mais plus près de Cayeux, se trouve une étendue d'eau entourée de roseaux. C'est ce qui reste du Hable, où Hâvre d'Ault. Autrefois celui-ci s'étendait plus près d'Ault, de là son nom. C'est probablement le reste d'une ancienne embouchure de la Somme qui venait se jeter à la mer entre Cayeux et Ault. Cette nappe d'eau communiquait avec la mer et servait de refuge aux bateaux de pêche de Cayeux. à partir du XVIIème siècle, de nombreux polders (appelés en Picardie « renclôtures ») ont été aménagés dans les « Bas-Champs ».Le Hâble d’Ault fut définitivement fermé par une digue (le Grand Barrement) construite en 1751-1752 à l’initiative du seigneur de Cayeux afin de protéger les lieux des intrusions marines et les rendre plus favorables à la pratique d’activités agricoles ou de chasse. Aujourd’hui l'eau est un facteur omniprésent qui dessine un réseau aquatique constitué de vastes plans d'eau naturels ou artificiels, de mares de chasse, de dépressions marécageuses, de larges canaux rectilignes, d'innombrables courses, de fossés et de rigoles. Le site est à une altitude inférieure à 5 m NGF, parfois même, certaines surfaces sont au-dessous du niveau de la mer. Le Hâble d'Ault recueille les eaux de drainage des bas-champs méridionaux .Les eaux douces du marais ne pouvant plus alors s’écouler vers la mer, il a donc fallut creuser les canaux de Cayeux et de Lanchères pour drainer le Sud des Bas-Champs vers la baie de Somme.

Le Hâble d'Ault

 

crédit: SMBDS-GLP

Source

 

Le Hâble d’Ault se présente aujourd’hui comme un vaste plan d'eau ceinturé de roselières au-delà desquelles s'étendent des pelouses graveleuses et des dépressions ainsi que quelques levées de galets et fragments de dunes. L'eau y est douce, excepté dans quelques secteurs remplis d'eau saumâtre (dépressions). Un important réseau de fossés et canaux est présent dans le Hâble d’Ault et permet de baisser le niveau piezométrique de la nappe phréatique en évacuant l’eau gravitaire présente dans les sols à la suite de précipitations.

 

Le Hâble d'Ault abrite des espèces rares et protégées au niveau de la flore et de la faune et est inscrit en Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (Z.N.I.E.F.F.). Le site est aussi inscrit comme Site ou proposition de Site d'Importance Communautaire (SIC/pSIC) depuis mars 1999 dans le cadre du réseau Natura 2000. Enfin, dans le cadre de la convention de Ramsar sur les zones humides, le Hâble d'Ault est intégré dans le programme de la réserve naturelle de la Baie de Somme.

 

 


Accueil du projet

1.1 Les zones humides 

1.2 Les Bas Champs et le Hâble d'Ault 

1.3 Acteurs et enjeux 

 

Étude des Bas Champs et de la zone humide le Hâble d'Ault

1. Présentation de la zone 2. Etat des lieux 3. Estimation des conséquences de la dépoldérisation   4. Conclusions