Les données topographiques

     Les données topographiques des Bas-Champs du Vimeu sont indispensables au travail de trois des quatre binômes du groupe et dans une moindre mesure utiles pour le duo s'intéressant à la structure de la digue.

Traitement du MNT

     Le modèle numérique de terrain à notre disposition couvrant la totalité de la Picardie, nous avons commencé par appliquer un masque afin de restreindre le raster à notre zone d'étude.

Reclassement

    Par ce centrage sur la zone des Bas-Champs du Vimeu, on remarque que cet espace ne présente pas de relief marqué et posséde une altitude moyenne relativement faible. Nous avons donc reclassé les données altimétriques afin d'avoir une visualisation plus précise des changements topographiques. Cette étape a été réalisée manuellement de manière à créer des intervalles de faible amplitude pour les altitudes les plus basses et plus large pour les zones surélevées. En effet, l'un des objectifs du travail du MNT étant de repérer les zones potentiellement inondables lors d'une depoldérisation ou d'un évènement extrême, il est apparu indispensable de localiser les terrains d'altitude proche du niveau marin moyen.

Topographie

Le Hâble d'Ault est une zone plate, ce qui entraîne une stagnation des eaux dans les dépressions (mares et fossés) qui le composent.
 
 
En moyenne, l'altitude du Hâble d'Ault est comprise entre 4,75 m et 5,5m.
 
 
La carte des pentes justifie le caractère "plat" du Hâble. Au niveau du plateau crayeux les pentes sont plus importantes, la carte met aussi en évidence les crêtes qui délimitent le partage des eaux sur le bassin versant.

Nature des sols

Un forage effectué dans la digue nous permet de connaître la nature du sol pour les altitudes étudiées.

 

La strate présente en surface (côte d'environ 5 m) est composée de limons peu compacts. On estime leur perméabilité à K=0.32 m/j. Sous cette couche, il existe une couche composée de galets et silex, avec des veines de limon, dont on estime la perméabilité à K=1.08 m/j.


Précédent Introduction de l'étude                                                                             Suivant 2. La tempête de 1990

Accueil projet