Bilan

Bilan et Conclusions de notre travail

 

La question des ressources en eau mondiale soulève de nombreuses inquiétudes, notamment en ce qui concerne les services de distribution de l'eau, la production alimentaire et la santé publique. Les milieux arides et semi-arides sont des zones sensibles à cette problématique, et dont l'accès à l'eau est de nos jours toujours difficile. Dans ce cadre d'étude, notre projet avait pour but de répondre à des besoins réels en eau potable de populations mauritaniennes. Pour ce faire, le cycle de l'eau a été étudié selon quatre axes : 

  • La ressource à l'échelle locale
  • Le traitement des eaux
  • La distribution de l'eau
  • La collecte des eaux usées

Sur la base d'une recherche bibliographique et à l'aide de données fournies par l'AECID (Association Espagnole de Coopération Internationale pour l'aide au Développement), nous avons pu prendre conscience des enjeux d'une telle étude sur six localités de moins de 2000 habitants. Grâce à nos connaissances et à des logiciels tels qu'Epanet, HEC-HMS, HEC-RAS et BigFlow, chaque binôme a pu aboutir à des résultats et des conclusions intéressantes sur les différentes thématiques d'étude.

Nous pouvons conclure qu'un tel projet d'adduction d'eau potable dans des localités pauvres en milieu semi-aride est réalisable. Il est certain que cela doit être accompagné d'un investissement, mais qui n'est pas inabordable. L'accent doit aussi être mis sur la durabilité avec une implication de la population dans le projet. Les ressources en eau sont présentes, il faut mettre en place certaines techniques décrites dans les différentes phases de notre étude pour apporter l'eau potable à la population locale. En ce qui concerne l'assainissement, cette question n'est pas prioritaire et les solutions actuelles paraissent inadaptées. 

Nous espérons que les conclusions d'une telle étude permettront de multiplier les projets d'apport d'eau potable aux populations rurales de milieux semi-arides. Il est important et nécessaire que chaque être humain puisse avoir accès à cette ressource naturelle en quantité suffisante et dans des conditions d'hygiène acceptable.