Chapitre1 : Présentation de réservoir

Chapitre1 : Présentation du réservoir

1. Présentation du réservoir

      Les réservoirs servent à stocker temporairement l'eau potable en attendant sa distribution.

      Ils permettent essentiellement de réguler la pression et le débit entre la phase de production (du forage vers le stockage) et la phase de consommation (du stockage à la consommation). Leur rôle est d'emmagasiner l'eau lorsque la consommation est inférieure à la production et de la restituer lorsqu’elle en devient supérieure. Les réservoirs sont présents notamment dans les réseaux d'adduction (et d'assainissement). 

Figure1 : Schéma général des phases de production et de distribution d’un AEP

      Il existe deux types différents de réservoirs : le réservoir surélevé et le réservoir au sol. Lorsque la topographie permet de disposer d'un point haut pour construire un réservoir au sol, c'est cette solution qui est en général retenue. En revanche, lorsque le terrain ne présente pas de point suffisamment élevé, nous pouvons opter pour l’une ou l’autre des solutions suivantes : un château d'eau (réservoir surélevé) ou un réservoir au sol.

      Dans la mesure du possible, ces réservoirs sont placés en hauteur pour fournir passivement de la pression à l'utilisateur final, le robinet.  Le remplissage du réservoir se fait par une pompe d'alimentation de façon automatique afin de maintenir un niveau constant à l’intérieur de celui-ci. De plus, une grande hauteur de réservoir pénalise la phase de production mais favorise la phase de distribution de l’eau (voir Figure1).

Figure 2: Schéma de réservoir surélevé        

          Figure 3: Visualisation d’un château d'eau et d’un réservoir de stockage en Mauritanie                                                                                                                                                      

 

  En termes de matériaux, on distingue trois types de château d’eau :

 

  • Châteaux en béton armé
  • Châteaux en résine de polyester
  • Châteaux en métal

      En ce qui concerne la structure, la forme peut être de différents types : on peut avoir des châteaux cubiques, cylindriques ou coniques. Généralement, on opte pour des châteaux de formes cylindriques  mais leur construction est difficile de par le fait qu’elle requiert de nombreuses exigences en termes de qualité. C’est pour cette raison que de nos jours, les petites localités privilégient les autres formes. Néanmoins, dans notre projet, nous avons choisi de mettre en place des réservoirs au sol de forme cylindrique.

Figure 4: Illustration de la variété des réservoirs surélevés en termes de forme, taille et  hauteur

2. Comparaison des réservoirs

      Dans cette sous-partie, nous avons détaillé les avantages et inconvénients principaux des différents types de réservoirs.

2.1  Réservoir en béton

      Le béton est un terme générique qui désigne un matériau de construction composite fabriqué à partir de granulats (sable, gravillons) agglomérés par un liant (ciment).

Avantages :

  • Sable disponible sur place
  • Gravier remplaçable par des coquillages
  • Matériau de longue durée de vie
  • Facile d'entretien
  • Construction sur place par des entreprises locales

Inconvénients :

  • Grosse mise en œuvre
  • Excavation plus profonde que lors de l’utilisation de bâche
  • Risque de mauvaise étanchéité (fissures difficiles à réparer)
  • Restrictif quant à la forme du bassin
  • Finitions délicates
  • Nécessité d'une couche imperméable pour le recouvrir

2.2  Réservoir en métal

Avantage:

  • Faible coût d’investissement

Inconvénients :

  • Difficile à entretenir
  • Frais d’entretien et de maintenance élevés
  • Mise en œuvre difficile (elle doit être réalisée par un professionnel et à l’étranger)

2.3 Réservoir en résine

       Les résines s'appliquent sur des supports (en béton par exemple) et assurent l'étanchéité du bassin. La résine polyester sur support de fibres de verre présente de nombreux avantages en termes de réalisation, solidité, fiabilité mais également en termes de prix de revient et de technicité à la pose.

Avantages :

  • Très bonne qualité de matériau
  • Grande liberté pour donner les formes du bassin
  • Solidité maximum de la résine polyester / fibre de verre dans le temps

Inconvénients :

  • Coût très élevé de la résine polyester / fibre de verre (fournitures et temps de réalisation),
  • Température de pose de la résine polyester / fibre de verre comprise entre 15 et 25 degrés et par temps sec
  •  Mise en œuvre difficile (elle doit être réalisée par un professionnel)

      En se basant sur les aspects cités ci-dessus, nous adopterons dans le cadre de ce projet un réservoir en béton armé.

 

Ch 2 : Estimation des besoins en eau

Retour au sommaire de l'étude des réservoirs

 

Source :

  1. Projet alimentation de l’acces à l’eau potable dans les localités riveraines du fleuve sénégal - l'AECID (Agence Espagnole de Coopération Internationale pour l'aide au Développement)
  2. http://sigea.educagri.fr/ressources-pedagogiques/ressources-thematiques/gestion-de-leau.html
  3. http://www.eauxpotables.com/archives/2007/11/14/6022489.html
  4. 2012 Google earth , US Dept of State Geographer/ Data SIO, NOAA, U.S. Navy , NGA, GEBCO