Creuser des Khettaras

Creuser des khettaras

 

Les khettaras sont aussi appelés qanat, qarez ou foggara, selon le pays ou elle sont installées. On les trouve tout le long de la route de la soie, de la Chine ocidentale jusqu'au Maroc, voisin de la Mauritanie. Cependant, ce système ne s'y est jamais développé. Nous allons donc en étudier le principe et voir si il serait pertinent d'en faire un dans notre village test : Civé.

Il s'agit d'un système très ancien qui consiste à creuser une galerie en pente douce à partir du lieu où l'on souhaite avoir de l'eau. On creuse jusqu'a ce qu'on croise le niveau piézométrique de la nappe phréatique. On a alors terminé la partie collectrice de l'ouvrage. On continue de creuser pour créer la partie drainante de la khettara, qui se trouve dans la nappe phréatique. L'eau sort donc des mur et du sol sur cette partie et ruisselle. Le mieux est de rendre imperméable le sol de la partie conductrice pour ne pas avoir d'infiltration et donc de retour de l'eau à la nappe. Il faut creuser des puits verticaux réguliers pour assurer l'entretien de la khettara.

Voici un schéma de principe d'une khettara : 

Dans l'ancien temps ces conduites étaient creusées à la main. On peut envisager de nos jours d'utiliser des outils plus perfectionnés qui permettront de réduire les coûts et le temps de création.