2) Dimensionnement du réseau

2) Dimensionnement d'un réseau d'assainissement collectif

 

Bien que la solution d'assainissement collectif pour les localités rurales de Mauritanie ne soit pas concevable par le gouvernement Mauritanien, nous avons souhaité étudier l'éventuelle possibilité d'un tel aménagement dans l'une de ces localités.

Afin de rester en concordance avec le reste du projet, nous avons décidé, comme pour l'adduction d'eau potable, de nous intéresser à la petite localité de Civé, constituée d'environ 1000 personnes. De plus, c'est l'un des villages qui présente la meilleure topographie pour pouvoir imaginer un réseau d'assainissement fonctionnant en gravitaire, car il possède un point bas assez étendu, et éloigné des oueds environnants. Voici, ci-dessous, une image du village de Civé et du réseau que nous souhaitons concevoir :

Figure 1. Image satellite de Civé avec élaboration "manuelle" d'un réseau de collecte des eaux usées

Les lignes rouges correspondent à des conduites, et les "WCi" à un ensemble de toilettes publiques.

En effet, nous avons considéré qu'il était judicieux d'installer des toilettes publiques à côté de douches publiques, idéalement à des points stratégiques du village : école, centre de maternité, de santé, place du marché, maison du chef du village, ... Ainsi, à chaque noeud du réseau, nous aurions un débit assez élevé puisque l'on considère que chaque ensemble de toilettes/douches publiques possède 10 WC et 10 douches, et que chacun d'eux sert à 10 habitants.

Pour l'adduction d'eau potable, nous avons considéré que la demande en eau de chaque habitant était de 40L d'eau par jour. Pour l'assainissement, nous allons donc partir de l'hypothèse que la population rejette toute l'eau qu'elle utilise dans les toilettes et douches publiques (on peut supposer que des "fosses" sont placées aux mêmes endroits pour récupérer les eaux de la cuisine, vaisselle, etc) et que ce rejet est donc égal à 40 litres d'eaux usées par jour par habitant. Nous savons pertinemment que cette valeur est largement surestimée, vu l'importance de l'eau pour ces populations qui ne la rejettent donc pas aussi facilement, mais nous avons tenu à la conserver pour effectuer nos calculs, car même en la surestimant elle nous paraît bien faible.

 

Pour récapituler, nous allons nous intéresser à la possibilité de mettre en place un réseau de collecte des eaux usées, fonctionnant en gravitaire, pour le village de Civé comptant environ 1000 habitants, chacun rejetant 40L/j d'eaux usées. D'avance, nous pensons qu'il ne sera pas possible, pour de si faibles débits, de faire fonctionner un tel réseau, mais nous souhaitons le démontrer.

 

a) Calcul des débits et diamètres théoriques

b) Modélisation du réseau avec le logiciel CANOE

 

3) Dimensionnement de la lagune

Retour 1) Etude hydrologique

Retour au plan du chapitre 3