La Fossa alterna

La Fossa alterna

 

La Fossa alterna, ou "latrine à compost à double fosse" est, comme son nom l'indique, constituée de deux fosses. Celles-ci sont permanentes, contrairement à la fosse de l'Arborloo, profondes d'environ 1,5 m chacune et creusées l'une à côté de l'autre.

Le principe est simple. Pendant une période, seulement l'une des deux fosses est utilisée. A chaque utilisation, l'usager ajoute, comme pour l'Arborloo, de la terre, des cendres, des feuilles. Lorsque la fosse utilisée est presque pleine, on la remplie de terre, et on n'utilise plus que la fosse vide, et ainsi de suite. Pour une famille peu nombreuse, cela met environ 12 mois pour qu'une fosse se remplisse, ce qui correspond au temps nécessaire pour que le mélange des excrétas au sol, à la cendre et aux feuilles de l'autre fosse aboutisse à du compost qui pourra ensuite être évacué et épendu sur les cultures.

Schématiquement, cela se traduit comme ci-dessous :

(Source : Peter Morgan, Toilets that make compost : Low-cost, sanitary toilets that produce valuable compost for crops in an African context, 2007)

 

Cette solution a été essayée dans plusieurs pays d'Afrique comme le Kenya, et semble donner des résultats satisfaisants.

Peter Morgan a décrit, dans son ouvrage Toilets that make compost : Low-cost, sanitary toilets that produce valuable compost for crops in an African context, en 2007, la fabrication de ces dispositifs (Arborloo et Fossa alterna). Celle-ci convient essentiellement aux pays d'Afrique, et est donc tout à fait réalisable par les populations locales de Mauritanie, auxquelles on s'intéresse.

Pour lire ce document, traduit en français par le Programme ECOSAN / Centre Régional pour l'Eau Potable et l'Assainissement à faible coût, cliquez ici.

 

Retour