Bilan matière 2

Bilan matière

 

Le bilan matière est donné ci-dessous en deux parties: le premier cristallisoir et le deuxième cristallisoir en série. La sortie du premier cristallisoir correspond à l'entrée du deuxième cristallisoir.

  • Les cases jaune correspondent aux valeurs imposées: débit et concentration d'entrée du procédé
    • Qve = 800 m3/h donc Qme = 954 400 kg/h si $\rho $  = 1192 kg/m3
    • Ce = 273,7 g/L = 0,23 $ \frac{kg soluté}{kg solution} $
  • Les cases orange correspondent aux variables c'est-à-dire:
    • le débit de solvant évaporé. En effet, celui-ci varie en fonction de la concentration de sortie souhaitée.
    • la concentration de la solution après le filtre qui dépend de la température opératoire puisque la concentration de la solution en sortie du premier cristallisoir est égale à la concentration à saturation.
  • La case rouge correspond à l'objectif à atteindre: la concentration finale de la solution qui doit se rapprocher le plus possible de la concentration de l'eau de mer.
  • Les conditions opératoires sont les suivantes: P = 0,11 atm, Teb = 50°C, isotherme donc Te = Ts

 

Schéma du premier cristallisoir

 

 

Schéma du second cristallisoir

 

On remarque que la concentration finale minimale que l'on peut atteindre est égale à Cf = 73,1 g/L. Cette valeur est bien inférieure à la valeur trouvée avec un seul cristallisoir qui était de 140 g/L. La condition d'avoir 30% maximum de cristaux en sortie du cristallisoir est donc très contraignante et nous empêche d'espérer avoir une concentration finale plus basse.

Ce résultat est tout de même satisfaisant si on compare cette valeur avec les procédés de dessalement d'eau de mer classique. C'est une saumure aux alentours de cette concentration qui est rejetée dans les stations conventionnelles.

 

Retour 2 cristallisoirs en série                                                                                                                                                         Vers Bilan thermique

Haut de page