Distillation membranaire

Distillation membranaire


1. Présentation   -  2. Avantages et inconvénients


1. Présentation

 
 
Principe de la distillation membranaire (Tata-Ducru F., 2009)
 
La distillation membranaire est une technologie émergente mais encore à l'état expérimental. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un procédé hybride combinant à la fois le procédé de distillation et un procédé à membrane. La membrane n'a pas le même rôle de séparation que dans le cas de l'osmose inverse par exemple. La force de transfert est la différence de pressions partielles de vapeur d'eau entre les deux côtés de la membrane et non pas la pression totale. 
 
Le principe de ce procédé est le suivant: le gradient de pression de vapeur est créé par le chauffage de l'eau salée côté alimentation ce qui entraîne l'augmentation de sa pression de vapeur et son évaporation au voisinage de la membrane. Seule la vapeur d'eau peut traverser la membrane du fait que celle-ci soit hydrophobe; le liquide ne peut pas pénétrer à l'intérieur des pores. La membrane sert donc uniquement de support à l'interface liquide-gaz. La vapeur d'eau qui a traversé la membrane est condensée par divers procédés possibles puis recueillie à l'état liquide.
 
2. Avantages et inconvénients

Ce procédé comporte de nombreux avantages comparé aux autres procédés de séparation:

  • on peut travailler à des températures inférieures à la température d'ébullition de l'eau à dessaler
  • le colmatage engendré est plus faible
  • le procédé a une grande sélectivité (taux de rejet en sel théorique de 100%)
  • la technologie ne nécessite pas beaucoup d'espace
  • le procédé est moins sensible à la concentration en alimentation contrairement, par exemple, à l'osmose inverse. Ainsi, il est possible de traiter une eau contenant jusqu'à 300 g/L de sels avec une variante de la distillation membranaire : la distillation membranaire sous vide  (d'après Mericq J.P., 2009)
  • il est possible de coupler ce procédé avec une énergie renouvelable

Cependant, il présente des inconvénients qui font que pour le moment cette technologie reste à l'échelle pilote:

  • aucune membrane ni module n'ont été conçus spécifiquement pour ce procédé hybride
  • la productivité est faible comparé à l'osmose inverse
  • le procédé consomme beaucoup d'énergie

⇒ Ce procédé coûte cher et n'est pas encore passé à l'échelle industrielle

 

  Retour