Electrodialyse

Electrodialyse


1. Généralités     -     2. Principe


1. Généralités

 

Le terme « électrodialyse » désigne le transfert d’ions à travers des membranes sous l’effet d’un champ électrique (d'après Casademont E. et al.).

C'est un procédé à membrane très ancien puisque la première application date des années 1960 (d'après Maurel A. 2006). C’est pour faire face à des besoins en eau potable au Japon, en particulier, que l’électrodialyse a été développée en tant que procédé de dessalement de l’eau de mer à l’échelle industrielle. Ce procédé physique permet une réduction de l’impact environnemental par rapport aux autres procédés de production physico-chimiques, comme l’extraction liquide-liquide, la précipitation ou l’échange d’ions sur résine, plus polluants (d'après Casademont E. et al.).

 

2. Principe

 

Schéma du procédé d'électrodialyse (Source: Lenntech)

 

Les compartiments sont alimentés par une solution saline (généralement NaCl: Na+ et Cl-). Sous l'effet du courant, les cations de la solution saline se dirigent vers la cathode et les anions vers l'anode. Les membranes bleues sont perméables aux cations et les membranes vertes sont perméables aux anions. Dans chaque compartiment, il y aura donc augmentation (compartiment de concentration) ou diminution (compartiment de déminéralisation) de la concentration en ions. Et on obtiendra soit de l'eau douce soit de la saumure.

La capacité de production de ce procédé est d'environ 3 000 m3/j et la capacité maximale en service est de 80 000 m3/j en Libye (d'après Tata-Ducru F. 2009).

 

  Retour                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

Haut de page