Investissement

3) d. Calcul investissement

 

Dans cette partie, l'investissement en limite d’unité de fabrication (ILUF) va être calculé à partir de deux méthodes (Wilson et Zevnik & Buchanan). Celles-ci nous permettent d’obtenir une idée de l’investissement qu’il va falloir faire sur le procédé avec une précision d’environ 30%.

 

Pour chaque méthode, la fiche récapitulative de la méthode puis son application sont décrites:

 

Les résultats sont les suivants:

  • ILUF (Wilson) = 24,0 millions €
  • ILUF (Zevnik & Buchanan) = 44,6 millions €

 

On peut remarquer que l'investissement trouvé avec les deux méthodes diffère. Si on fait une moyenne : ILUF = 34,3 millions €.
 
Cet investissement est très important, voir énorme ! On peut le comparer à celui de la production de bisphénol-A par cristallisation qui est de 20 millions € (valeur trouvée dans un projet de 2ème année à l'Ensiacet).
 
⇒ Notre procédé est donc très cher et ceci confirme le fait qu'il est économiquement non réalisable.
 
Le bénéfice actualisé sera donc négatif (procédé non rentable) car le coût de l'investissement et surtout le coût des dépenses en énergie sont largement supérieurs aux recettes espérées si le sel était valorisé. En effet, le sel n'est pas un produit avec une haute valeur ajoutée (prix de vente faible de l'ordre de 0,2 €/kg).
 
Malgré ce résultat négatif, nous pouvons tout de même étudier les différentes façons de valoriser le sel: Cliquez ici.
 

 

Retour Étude du procédé                                                                                                                                                                 Suivant

Haut de page