Les Landes

Le département des Landes et ses caractéristiques

Source : Geoportail

Les Landes sont un département de la région Aquitaine. Après la Gironde, c'est le département le plus vaste de France, et possède un des plus long littoral de France. Les 106km formant la côte sont appelé côte d'argent. La forêt des Landes est aussi la plus grande forêt de France, majoritairement de la pinède.

Les activités économiques principales du département sont l'agriculture, la sylviculture, le tourisme et un peu d'élevage.

Voici un aperçu des Landes et de son environnement, de ses paysages en général. Nous verrons par la suite , et plus en détail, la zone qui nous concerne.

Plusieurs traits sont caractéristiques de Landes :

  • les mileux dunaires

  • les milieux humides

  • les milieux forestiers

 

Les plages des Landes

 

Les plages des Landes sont sableuses, avec des dunes en bord de littoral comme caractéristique principale. Elles se sont formées au fil des années en fonction des changements de masses d'air, des couvertures végétales, des avancées du front de mer etc....[2]

Pour fixer ces dunes, des forêts de pin ont été plantées, évitant que celles ci ne reculent dans les terres.

Les milieux dunaires

On distingue les dunes boisées, et non boisées.

Les dunes non boisées sont proches du bord de mer et forme les 106km de côte des Landes, la côte d'argent. C'est un milieu aux conditions rudes à cause des vents, de la salinité, du substrat granulaire, etc. Il y a peu d'espèces animales vivant dans ces dunes sauf de type entomofaune.

Sur un profil de dune , on a d'abord la mer, puis la dune blanche et dune grise. Derrière la bosse de la dune, se trouve la lette. Elle est la zone la plus riche en terme faunistique et floristique car elle est très humide, avec de la végétation plus importante.

Source : Profil environnemental des Landes, mai 2009, DREAL et atelier BKM                   Source : Google Earth

Les zones humides

Il existe plusieurs types de zones humides dans les Landes.

Les zones humides arrières-dunaires sont situés derrière des ensembles dunaires vu précédemment, et sont constitué de petits lacs, étangs, et marais. Cette humidité des terrains provient de cours d'eau qui ont par le passé circulé derrière les dunes et se sont retrouvés bloqués et ont stagné. C'est le cas pour l' étang de Soustons. Les étangs de ces zones se vident en mer, au moyen de courant d'eau comme le courant d'Huchet ou de Soustons.

Ces zones humides sont très importantes pour la faune et la flore car elles sont des lieux protégés de l'Homme et des pollutions., et trouvent un endroit propice au développement avec l'humidité des sols, les nutriments etc. Ce sont aussi des zones de reproduction des espèces animales (oiseaux, poissons, mammifères).

Les espèces présentes dans ces zones sont souvent des espèces protégées. On a par exemple, le vison d'Europe, la loutre, le brochet, les anguilles, les lamproies, le trèfle d'eau, la thorelle, ...

Source : site nature Aquitaine

Comme autre type de zone humide, il y a les zones humides du plateau landais. Elles sont associées à des cours d'eau plus larges, et se placent en aval de ces derniers. Ce sont des prairies humides, des marais, entourés de forêts.

Il y a ensuite les lagunes ,qui sont de toutes petites surfaces d'eau dues aux remontées des nappes phréatiques de la région ; les tourbières, milieux acides résultant de l'accumulation de matières organiques ; les landes humides, très rares aujourd'hui et qui disparaissent ; les barthes de l'Adour, qui sont les berges et les plaines attenantes au bras de l'Adour, et qui sont régulièrement inondés.

 

L'arrière pays des Landes

Les forêts

Le département des Landes a un taux de boisement très élevée par rapport au reste de la France : 61,7% (29% en France).(Inventaire Forestier National 1999).

La futaie est en Pin Maritime à 86%. La pinède est en générale artificielle, et résulte de la plantation pour l'exploitation. Cela lui donne un aspect régulier, entrecoupé par les lagunes et marais. Le sous-bois est souvent humide.

On trouve aussi des feuillus dans ces forêts, par exemple des chênes dans les sous étages de pinèdes, ou alors en petits regroupements au milieu de prairies.

On parle aussi des forêts-galeries, le long des cours d'eau. Constitués de feuillus, elles stabilisent les berges, filtrent les polluants et abritent des espèces protégées.

Les cours d'eau

Le réseau de cours d'eau est long de 4975km, en partant de nord avec le bassin versant de la Leyre, au sud avec le bassin versant de l'Adour. Les cours d'eau abritent une grande variété d'espèces de poissons. Cependant, le sable en lit de courant, ne permet pas la bonne reproduction de certaines espèces, comme la truite, et ont du être réintroduites par l'Homme. Les poissons migrateurs passent par ces cours d'eau : les anguilles, les flets.

Retour sommaire général                                                                                                       Vers les enjeux                                                                                     haut de page