Deuxième carte de sensibilité du bassin versant à l'érosion

 

Pour la seconde carte, les données d'occupation des sols et de texture des sols sont différentes, alors que le MNT est le même.

 

Pour l'occupation, nous disposions du Corine Land Cover au pas de 100 mètres. Nous l'avons donc simplifié selon les neufs catégories de sa version simplifiée. La couche obtenue sous ArcGIS est représentée ci-dessous.

 

Occupation des sols sur le bassin versant de la Lèze

 

Pour les types de sols, nous avons des données assez grossières mais dont les formes semblent mieux correspondre au bassin versant que les données utilisées pour la première carte. Ils sont représentés ci-dessous.

 

Types de sols sur le bassin versant de la Lèze

 

Les valeurs 3, 4, 5 et 7 correspondent respectivement à des limons sableux, des limons, des limons silteux et des limons argileux. Nous avons choisi un autre diagramme ternaire pour différencier ces types de sols. Il est donné ci-dessous. Ensuite nous avons utilisé la même méthode que pour la première carte pour déterminer les indices de battance et d'érodibilité.

 

Diagramme ternaire des types de sols (Source : DEGOUTTE G. ROYER P.,  Aide-mémoire de mécanique des sols, Publication de l'ENGREF)

 

Nous avons finalement généré la carte de sensibilité à l'érosion des sols du bassin versant de la Lèze, le résultat obtenu est représenté ci-après.

 

Sensibilité du bassin versant de la Lèze à l'érosion

 

Conclusion :

 

Ici, les zones les plus sensibles à l'érosion apparaissent au Nord du bassin versant, le long de la Lèze et un peu au Sud du bassin versant. Ces zones en rouge et orange semblent correspondre aux limons silteux et aux limons. Les types de sols ont donc une influence importante sur la sensibilité des sols du bassin versant de la Lèze à l'érosion.

Une seule zone aquatique (valeur 12) apparaît puisque c'est la seule représentée dans l'occupation des sols, cependant sur le bassin versant d'autres lacs existent. Cela est du à la précision de nos données. Avec cette occupation des sols, nous ne retrouvons pas le réseau hydrographique mais nous avons des indices de sensibilité sur toute la gamme (de 1 à 5).

Nous avons choisi de construire une dernière carte en combinant les données des cartes 1 et 2.