Introduction

 

Contexte

 

La Lèze est une rivière qui s'écoule dans les départements de l'Ariège et de la Haute-Garonne. C'est un affluent de l'Ariège d'une longueur d'environ 70 km, avec un bassin versant de près de 350 km2. Elle prend sa source dans les Pyrénées ariégeoises. Son module est de l'ordre de 1 m/s.

La source d'alimentation principale de la Lèze est pluviale, et comme la plupart des cours d'eau d'origine pyrénéenne, ses variations de débits sont fortement liées aux saisons, et occasionnent régulièrement des crues aussi brutales que rapides. L'exemple le plus marquant est la crue de Juin 2000, qui a occasioné un débit instantané maximal de plus de 150 m3/s.

 

La vallée de la Lèze est principalement agricole: près de 70% de la surface de la vallée est constituée de cultures (champs et prairies), tandis que le reste de la surface est partagée entre des forêts, des zones urbaines et de l'eau. Cette forte dominante agricole est la source de pollution chimique de l'eau. En effet, les pratiques agricoles provoquent le transport de sédiments ainsi que le rejet de produits chimiques dans la rivière.

Les activités liées à la rivière (ex: pêche, sports nautiques, etc...) ainsi que son anthropisation contribuent à la détérioration de la qualité de l'eau, mais aussi des berges.

 

 

Problématique générale

 

Il ressort du contexte de la vallée de la Lèze qu'il est nécessaire d'apporter des aménagements à la vallée de la Lèze en regard de deux aspects:

  • la prévention des inondations: la vallée de la Lèze comprend de nombreuses communes et habitations situées aux abords de la Lèze, souvent même dans son lit majeur. Ce point peut être traité selon deux points de vue: un point de vue global où l'on considère le bassin versant dans son ensemble, et le point de vue d'une commune où l'on traite le problème de l'inondation des habitations;
  • la restauration d'un bon état écologique du bassin versant de la Lèze, tant au niveau de la qualité de l'eau que de celle des berges.

 

 

Organisation du projet

 

Comme indiqué dans le paragraphe précédent, ce projet s'articule selon deux axes dans lesquels nous nous efforcerons à répondre aux question ci-dessous.

 

  • Comment prévenir les inondations dans la vallées de la Lèze?

Une première étude hydrologique sera faite à l'échelle du bassin versant. Dans cette partie, nous nous intéresserons à l'impact d'aménagements sur l'ensemble du bassin versant sur le débit observé à l'exutoire (Labarthe-sur-Lèze) lors de crue, notamment celle de Juin 2000.

Une seconde étude sera effectuée sur la commune de Saint-Sulpice-sur-Lèze. Lors de cette étude, les zones inondées de la communes seront déterminées, et des aménagements dans le lit de la rivière visant à diminuer ces inondations seront envisagées.

 

  • Quel est l'état écologique de la vallée? Quelles améliorations apporter?

Là encore, il y aura deux axes de travail.

Tout d'abord, une étude à l'échelle du bassin en ce qui concerne les pratiques agricoles et leurs conséquences sur la qualité de la rivière (notamment sa pollution par le transport sédimentaire et le transport de produits chimiques). Une carte de sensibilité à l'érosion sera notamment établie, ainsi qu'une analyse de l'impact des pratiques agricoles.

Ensuite, une étude plus locale de la rivière sera proposée. Elle visera à établir un bilan de l'état écologique des berges et de l'eau (par l'indice IBGN en particulier). Les effets de l'anthropisation seront également étudié.

 

 

 

* Étude hydrologique du bassin versant

* Modélisation d'une zone inondable

* Caractérisation de l'état écologique de l'eau et des berges

* Optimisation des pratiques agricoles