Labarthe sur Lèze

1) Localisation, caractéristiques de la station

Nous nous trouvons en ce point à la sortie d'un seuil, en aval du pont de l'avenue du Lauragais. La largeur du cours d'eau est d'environ 4 mètres.

                                                      Vue du seuil de Labarthe-sur-Lèze

La station d'étude est localisée en périphérie de la ville, on trouve autour du cours d'eau des lotissements et des grandes cultures.

2) Observation des berges

On décrit les berges en séparant la rive droite et la rive gauche qui sont assez différentes. En effet la rive droite est homogène, elle présente une pente d'environ 45° et est peu érodée.

A l'inverse la rive gauche montre des tronçons différents : on trouve tout d'abord au niveau du seuil et dans la zone d'eau profonde une berge assez abrupte, qui présente un enrochement, puis une consolidation qui semble quelque peu artisanale, sur une roche en feuillets friables. 

                                  Vue de la rive gauche de la Lèze, à Labarthe-sur-Lèze

Ensuite, au niveau de la zone de radier, on observe une berge en pente douce jusqu'au ruisseau.

                                        Vue de la rive gauche de la Lèze, à Labarthe-sur-Lèze

 

3) La ripisylve

Les deux rives sont végétalisées, mais la rive droite présente une densité d'arbres plus importante. On trouve en majorité des feuillus (chênes, aulnes en majorité). La végétation herbacée se compose principalement de roseaux, d'iris...

                                                   Végétation de la rive droite de la Lèze

Les végétaux semblent être entretenus, bien que très fournis, en particulier sur la rive droite. On n'observe pas d'embâcles ou de végétaux morts qui bloquent le lit du cours d'eau. On peut constater que sur la rive gauche, la zone où l'érosion est la plus forte est celle ou la végétation est absente.

On peut observer sur la photo ci-dessous les racines d'aulnes qui maintiennent les berges et retiennent le sol, empêchant les glissenment de terrain et l'érosion trop importante de la berge.

                                                                     Racines d'aulnes

On observe également des Bryophtytes immergés, qui constituent un habitat important pour les macro-invertébrés.

Station suivante