Le maillage de base

     Pour produire un modèle aussi fidèle que possible de la réalité, plusieurs étapes sont nécessaires à la création du maillage sur lequel s'appuieront les calculs. La première de ces étapes consiste à créer un maillage initial à partir de la bathymétrie de la zone étudiée. Pour cela nous avons utilisé le logiciel Matisse.

 

1.Importation de la bathymétrie et des contours

     Une fois que Matisse est ouvert, il faut importer les lignes et les points qui vont composer le maillage. Pour notre cas, nous avions un contour, le réseau hydrographique, les digues déjà construites et enfin le semi de points obtenu par relevé LIDAR. L'ensemble de ces lignes est présenté sur la figure suivante.

Lignes d'importance pour le maillage

     On peut d'ores et déjà constater qu'il y a plusieurs petits affluents qui rejoignent la Lèze dans notre zone. De plus il y a des digues qui ont été construites et qui modifient le comportement de la Lèze en crue par rapport à son comportement naturel. Le contour est nécessaire à la définition du Modèle Numérique de Terrain que nous verrons plus tard.

     On rajoute ensuite le semi de points LIDAR, qui est présenté sur la figure suivante.

Semi de points LIDAR (moitié supérieure de la zone)

2.Les critères de précision du maillage

      Sur cet ensemble de lignes et de points il faut définir les critères nécessaires au calcul du maillage. En effet il vaut mieux ne pas avoir un critère trop précis sur l'ensemble du domaine car on obtiendrait un maillage avec beaucoup trop de noeuds, ce qui aurait pour résultat des temps de calcul trop importants. Cependant, il y a certaines zones, et notamment le lit mineur et le lit du principal affluent, pour lesquelles il est intéressant, voire nécessaire d'avoir un maillage plus fin.

     Nous avons utilisé deux doubles critères. Le premier, moins précis mais permettant des calculs plus rapides était de 4m pour le lit mineur et 40m pour le lit majeur. Le second, plus précis mais entraînant des calculs plus lents était de 2m pour le lit mineur et 30m pour le lit majeur. La différenciation des zones pour imposer deux critères est présentée sur la figure suivante.

Création de deux zones pour les critères du maillage

 

3.Génération du maillage et des conditions limites

     Une fois que les critères sont calculés il ne reste plus qu'à créer le maillage. Le premier maillage que nous avons créé est présenté sur la figure qui suit. On voit distinctement la différence entre les deux critères. Ce maillage simple nous a permis de lancer un premier calcul d'inondation.

Maillage simple avec zoom sur l'affluent

     Sur ce maillage, on peut également distinguer les trois conditions limites que nous avons imposées. En orange, sur le contour du domaine nous avons imposé une condition de type paroi. En bleu à l'amont (en bas) nous avons imposé une condition limite de type débit. Enfin en bleu claire à l'aval (en haut) nous avons imposé une condition limite de type hauteur. Le tableau suivant récapitule ces trois conditions limites.

 

Hauteur

Vitesse U

Vitesse V

Débit

Libre

Imposée

Imposée

Hauteur

Imposée

Libre

Libre

Paroi

Glissement

Glissement

Glissement

L'amélioration du maillage