Les méthodes envisagées

Binôme 1

     Dans le but d'atteindre les objectifs fixés en avant-projet, nous prévoyons de commencer par une étude statistique permettant de déterminer les débits de crues, notamment centennales (méthode de type Gradex, avec utilisation de Matlab). Ces débits seront ensuite validés par une modélisation de type pluie-débit sur le logiciel HEC-HMS, et transmis au binôme 2. Puis nous nous attelerons à la modélisation du bassin versant sur le logiciel Marine, à partir de données SIG récoltées au préalable, et aux calculs de débits sur le même support. Enfin, et toujours sur Marine, nous simulerons l'influence de la modification du bassin versant sur les débits observés à l'exutoire, ce qui nous permettra de conclure quant aux aménagements à apporter.

 

Binôme 2

     Afin de répondre à notre problématique, nous comptons effectuer dans un premier temps un modélisation rapide sous HEC-RAS afin de déterminer les zones inondées et les débits susceptibles d'entraîner des inondations. Ensuite, le travail consistera principalement en une modélisation de la zone sous Télémac 2D qui permettra une étude plus fine. Pour cela nous utiliserons un modèle numérique de terrain et ferons donc une étude préliminaire de type SIG. Nous pourrons ainsi recréer le lit mineur et le lit majeur de la rivière de manière précise, et les soumettre aux débits de crues qui auront été déterminés par le binôme 1 dans son étude hydrologique du bassin versant. Ensuite, une fois le modèle créé, il s'agira de tester des aménagements possibles afin d'éviter les inondations.

 

Binôme 3

     Nous allons dans un premier temps réaliser une carte de sensibilité à l'érosion du bassin du Saint Jean avec le logiciel ArcGis en nous focalisant sur les rives de la rivière, à l'aide de données MNT et pédologiques. Ensuite nous effectuerons des études de terrains (relevés d'échantillons de macroinvertébrés, étude de la ripisylve), et à l'aide d'études bibliographiques nous caractériserons l'état des berges et l'état de l'eau. Enfin nous analyserons les résultats pour montrer (ou non) que l'état des berges et leur érosion ont une influence sur le bon état de l'eau selon l'IBGN.

 

Binôme 4

     Pour élaborer notre proposition d'optimisation des itinéraires techniques agricoles sur le bassin versant du St Jean, nous allons avant tout d'abord devoir procéder à un inventaire précis des ces itinéraires techniques, réalisé au moyen d'une enquête auprès des agriculteurs. L'analyse des échantillons de sol récoltés sur le terrain nous permettra ensuite d'avoir des données fiables et précises sur la pédologie locale. A partir de ces données de terrain et de données SIG, nous allons bâtir une carte de sensibilité environnementale (Logiciel ArcGIS).L'étape finale de notre projet consistera à étudier et proposer les scénarios agricoles les plus adaptés aux conditions pédoclimatiques locales. Si nous disposons d'assez de temps, nous modéliserons le transport des nutriments (N et P).

 

Les moyens mis en oeuvre