Résultats de l'IBGN

1) Résultats

Après avoir rempli le tableau, on obtient directement les résultats grâce à une fonction programmée dans Excel. Pour la station 1 (Labarthe-sur-Lèze) la note IBGN est de 9.

                       Tableau récapitulatif du résultat IBGN de la station 1

Pour la station 2 (Saint-Sulpice-sur-Lèze) la note IBGN est de 6.

                          Tableau récapitulatif du résultat IBGN de la station 2

Pour la station 3 (La Grangette, aval de Saint-Sulpice-sur-Lèze) la note IBGN est de 7.

                            Tableau récapitulatif du résultat IBGN de la station 3

 

2) Principales familles observées

On observe au sein de l'ordre des diptères une importante population de Chironomes.

                         

                                  Larve de Chironome (crédit : aquadavid.fr.st)

Les Chironomes sont des larves de Diptères, qui vivent généralement sur des sols à granulométrie moyenne. Ils sont généralement peu sensibles à la pollution, et se développent rapidement dans les cours d'eau qui présentent une forte concentration de matière organique. C'est pourquoi ils sont considérés comme un taxon indicateur de mauvaise qualité biologique de l'eau.

Dans la station 3 (La Grangette) on a pu identifier de nombreux Simuliidae.

                           

                  Larve de Simuliidae (crédit : http://watermonitoring.uwex.edu)

On trouve ces larves de Diptères fixées sur des blocs de pierre et dans des zones de courant rapide. C'est d'ailleurs pour cela qu'elles sont très présentes dans la station 3, où la vitesse du courant était généralement plus grande que dans les autres stations. Ce taxon est assez peu pollu-sensible et supportent bien les pollutions organiques.

Des Caenidae ont également été comptabilisés en grand nombre.

                       

                                  Larve de Caenidae (crédit : insectsofiowa.com)

Ces larves d'Ephéméroptères sont des larves rampantes, qui vivent principalement posées sur le substrat. Contrairement aux deux espèces précédentes, ces larves sont généralement sensibles aux diverses pollutions des cours d'eau, c'est pourquoi ce taxon un bon indicateur de la qualité écologique d'une rivière.

 

                                       

                            Larve d'Hydropsychidae (crédit : chdiagnostic.com)

Les larves d'Hydropsychidae, ordre des Trichoptères, vivent dans des substrats pierreux ou au sein de Bryophytes, entre les tiges. Ce sont des macro-invertébrés plutôt réophiles. Cette famille présente une tolérance moyenne à la pollution, contrairement aux autres familles de Trichoptères.

Les familles dont de nombreux individus ont été identifiés sont généralement peu pollu-sensible, d'où les notes moyennes obtenues pour nos stations. Cependant il faut rappeler que les conditions climatiques (gel suivi d'une période de légère crue, température de l'eau faible, ...) n'ont pas été très favorables à la prolifération des macro-invertébrés, c'est pourquoi on a observé une variété taxonomique faible.