Rugosité et bâtiments

     Dans la première simulation la rugosité (Strickler) a été définie avec une valeur uniforme de 30 dans tout le domaine. Pour améliorer le modèle, nous avons mis une valeur différente dans lit mineur et dans le lit majeur. Nous avons choisi des valeurs standard que l'on retrouve dans la littérature: 30 pour le lit mineur et 20 pour le lit majeur. Ce changement de rugosité n'est pas vraiment déterminant dans le calcul mais permet d'avoir un modèle plus réaliste. Nous avons également rajouté les maisons dans le maillage. Cette étape a été décrite précédemment. Le résultat de la simulation de la crue de 2000 est présenté ci-après (cliquer sur l'image pour voir la vidéo).

 

     Comme pour la simulation précédente la zone en vert foncé correspond à une hauteur d'eau d'environ 30cm. On constate que Télémac a du mal à simuler les écoulements entre les maisons, mais cela ne semble pas perturber le résultat final outre mesure. Sinon, plus globalement, on voit que l'inondation a la même ampleur que pour le cas sans bâtiments et sans zonage de la rugosité. Par contre, au niveau de la zone proche de lit mineur, l'inondation est plus étalée: il y a moins de zones sèches éparpillées le long du lit mineur.

 

Haies brise crue