Caractérisation de l'effluent en entrée

1. Caractéristiques de l'eau 

1.1. Calcul des flux entrants

En se basant sur les données obtenues en 2013 (Bilan de fonctionnement de l'Office de l'Eau) pour 41233 EH, nous avons pu calculer les flux entrants pour une capacité de 80000 EH. En effet, nous avons considéré que ces valeurs sont représentatives de la population de la commune de Saint-Louis.

Un coefficient de proportionnalité a donc été calculé : 

$$c_{charge}=80000/41233=1,94$$

A l'aide de ce coefficient nous avons calculé le débit moyen ainsi que les flux de pollution en entrée, qui sont donnés dans le tableau ci-dessous :


Débit et flux de pollution calculés

Un débit moyen de 8850 m3/j correspond à 59000 EH hydrauliques (en considérant une consommation de 150L/EH/j).

On peut noter que les quantités journalières d'azote et de phosphore entrantes sont très faibles au regard des valeurs usuellement rencontrées dans les stations d'épuration, de l'ordre de 15g/EH/j et 4g/EH/j respectivement. Nous choisissons cependant de conserver ces valeurs qui sont caractéristiques de la structure de la population de Saint Louis.

1.2. Répartition jour et nuit

Afin de tenir compte de la charge variable entre la journée et la nuit, nous avons considéré que la pollution était répartie sur deux périodes :

⇒ Période "jour" : 14 heures pendant lesquelles la station reçoit 85% du débit et 93% des flux de polluants journaliers

⇒ Période "nuit" : 10 heures pendant lesquelles la station reçoit 15% du débit et 7% des flux de polluants journaliers

Par ailleurs, les différents arrêtés préfectoraux de la STEP mentionnent un surdébit par temps de pluie de 700 m3/j.

Nous avons ainsi obtenu la répartition suivante :

Répartition jour et nuit des débits et flux de polluants

2. Température de l'eau

La Réunion est caractérisée par un climat tropical humide. D'après la figure ci dessous, la température annuelle moyenne à Saint-Louis est d'environ 25°C (en prenant en compte l'été austral, période sèche allant de mai à novembre où la pluie se fait rare, et où les températures sont plus basses, et l'hiver austral allant de décembre à avril et possédant des températures élevées, et un temps chaud humide et très pluvieux). Faute de plus de données, nous avons considéré que la température minimale des eaux arrivant à la STEP est de 15°C. La température de l'eau est un facteur limitant pour le dimensionnement du traitement biologique donc cette température permettra de se placer dans le cas le plus défavorable et de déterminer les volume nécessaires. Nous verrons l'influence de la température dans la partie Procédé à boues activées.

Températures annuelles moyennes à la Réunion
(Source : http://habiter-la-reunion.re/climat-a-la-reunion/​)
 


(1) DCO : Demande Chimique en Oxygène
(2) DBO5 : Demande Biochimique en Oxygène à 5 jours
(3) MES : Matières En Suspension
(4) NGL : Azote total
(5) PT : Phosphore Total


Bibliographie

Arrêté N°2013/2141/SG/DRCTCV du 18/11/2013, Préfet de la Réunion.

Office de l'Eau Réunion (2013). Bilan annuel de fonctionnement de la station d'épuration du Gol de la commune de Saint-Louis.

PAUL, E. (2014-2015). TD Calcul d'une station d'épuration pour l'élimination de l'azote simultanément à la DCO.

Climat à la réunion. Consulté le 4/03/2015, URL: http://habiter-la-reunion.re/climat-a-la-reunion/