Contraintes environnementales

Dans le but de limiter les impacts négatifs que peuvent avoir les activités humaines sur l’environnement, de nombreuses mesures sont prises pour préserver la biodiversité. Ces mesures se présentent majoritairement sous la forme de zones protégées par des arrêtés préfectoraux. Ces zones font partie d’inventaires réalisés à différentes échelles : mondiale, européenne, nationale, régionale et communale. Toutes ces zones présentent des caractéristiques particulières qui en font des zones propices au développement de certaines espèces ou de certains écosystèmes.

Il existe également des plans de gestion mis en place dans le but de protéger les ressources en eau présentes sur le territoire national. Ces plans de gestion doivent être étudiés et pris en considération lors de l’implantation d’une exploitation de gaz de schiste. 

L'ensemble de ces zones constituent des contraintes réglementaires pour l’implantation d’infrastructures industrielles. En effet, les règles d’aménagement sont strictes et spécifiques à chaque type de zone à protéger. Il est obligatoire d’en tenir compte lors de l’implantation d’une infrastructure susceptible de générer des impacts négatifs sur l’environnement comme l’implantation d’une exploitation de gaz de schiste.

Il est donc indispensable d’identifier toutes les zones de protection de l’environnement et de gestion de la ressource en eau présentes dans la zone de recherche d’implantation de l’exploitation de gaz de schiste afin de sélectionner une ou des zone(s) d’implantation. Le but est de limiter les impacts négatifs en choisissant une zone peu fragile d’un point de vue environnemental.