Contraintes géologiques

La géologie de la zone

Les permis d’exploration des gaz de schiste se situent dans la zone cévenole (Nord-Ouest) du département du Gard. C’est dans cette zone que se situent les bassins houillers des Cévennes. Le bassin d’Alès est le plus important. Il se prolonge en profondeur vers le Nord-Est en Ardèche et vers le Sud-Est du Gard.

Cette zone possède d’importantes failles orientées SW-NE. Ces failles ont permis des mouvements tectoniques apportant du schiste « carton » du Toarcien (dernière période du Jurassique inférieur) à l’affleurement au niveau de la  bordure des Causses tandis qu’il se situe à plus de 600m de profondeur en Ardèche. Cette formation présente des caractéristiques similaires à celle des meilleurs gisements exploités aux Etats-Unis. Des schistes Permiens (dernière période du Paléozoïque), situées plus en profondeur que le Lias (Jurassique inférieur) car plus anciens, sont également susceptibles de contenir des hydrocarbures de roche mère. 

Les formations schisteuses présentent deux caractéristiques principales : leur nature argileuse et leur schistosité. C’est grâce à leur nature argileuse que le gaz est retenu dans ces formations et c’est grâce à leur schistosité qu’il est possible de l’extraire. Les zones de schistes sont plus ou moins épaisses (de quelques dizaines à quelques centaines de mètres d’épaisseur) et peuvent s’étendre sur de très grandes surfaces. C’est la raison pour laquelle les gisements de gaz de schiste peuvent être extrêmement importants et étendus (plusieurs centaines ou milliers de milliards de mètres-cubes sur des centaines ou des milliers de km²). Les quantités de gaz sont donc importantes mais il est très difficile de l’extraire.   

Aucune donnée précise en France n’est disponible qu’en à la présence des gaz de schiste dans le sous-sol national. Ce n’est que par analyse comparative avec les gisements américains et par l’étude des informations détaillées concernant les formations géologiques du sous-sol que l’on peut supposer la présence d’hydrocarbure de roche mère. 

Pour la suite de notre étude du site d’implantation, nous allons supposer que les départements de l’Ardèche et du Gard sont situés sur un gisement de gaz de schiste.

Le risque sismique

Afin de prévenir tout risque sismique, la France est divisé en 5 grandes zones de sismicité définit par l’article R. 563-4 du code de l'environnement :

  •     Zone de sismicité 1 (très faible) 
  •     Zone de sismicité 2 (faible) 
  •     Zone de sismicité 3 (modérée) 
  •     Zone de sismicité 4 (moyenne) 
  •     Zone de sismicité 5 (forte)

Le décret n° 2010-1255 définit la délimitation des zones de sismicité. La sismicité au niveau des départements du Gard et de l’Ardèche varie de zone sismique très faible à zone sismique modérée.

L’une des craintes principales liées à l’utilisation de la fracturation hydraulique lors de la mise en place d’un puits d’extraction du gaz de schiste est la génération de séismes. Cependant, les fractures et les fissures générées par la fracturation hydraulique sont, dans la majorité des cas, trop petites pour provoquer des séismes pouvant être ressenties en surface. 

Les exploitations minières

Les exploitations minières sont importantes dans les départements du Gard et de l’Ardèche. En Ardèche, on trouve 17 sites miniers tandis que dans le Gard, ce sont 30 sites miniers qui sont répertoriés. Ce sont principalement des gisements de houille, lignite, schistes bitumeux, fer, plomb, zinc, antimoine, etc. 

Ce sont des contraintes qu’il faut prendre en compte car il peut s’avérer dangereux de forer trop près d’une mine, qu’elle soit toujours en activité ou non. Si cette mine est toujours en activité, il peut y avoir un risque lors de la mise en œuvre de la fracturation hydraulique. Cependant, ce risque reste très faible car les fractures et les fissures crées par cette fracturation ne dépassent pas les 100m de long.       

 


Bibliographie

Baylocq P. & Charlez P., 2014, Gaz et pétrole de schiste ... en questions, Edition TECHNIP

BRGMSIG Mines France, consulté sur http://sigminesfrance.brgm.fr/, le 13/02/15

INERIS, AIDA, La réglementation de la prévention des risques et de la protection de l'environnement, consulté sur http://www.ineris.fr/aida/consultation_document/1985, le 16/02/15

Leteurtrois JP., Durville JL., Pillet D. et Gazeau JC. , 2011, Les hydrocarbues de roche-mère en France (rapport provisoire)

Liégeois JP, 2011, Le gaz de schiste : son exploitation

Rolley JP., 2007, Géologie du département du GARD - Essai de synthèse géologique