Coûts d'investissement et de maintenance

La réfection de l'aménagement du Pont de la Taule nécessite, comme toute création de micro-centrale hydroélectrique, des investissements initiaux et à long terme importants. Ils seront listés et explicités dans cette partie.

Coûts d'investissement

Les nouveaux équipements à mettre en place afin de faire fonctionner l'aménagement ont tout d'abord été listés. Pour cela, nous nous sommes basés sur les études de chacun des binômes qui ont permis de regrouper dans le tableau ci-dessous les équipements et les travaux à réaliser. Des entreprises et des bureaux d'études ont ensuite été contactés afin d'avoir des estimations de prix pour tous ces équipements et travaux.

- Tableau des coûts initiaux -

Deux scénarios ont été envisagés quant au choix de la turbine. Un premier pour lequel les coûts sont calculés en installant une turbine Banki-Mitchell et en créant une passe à poissons à ralentisseurs et un prébarrage. Et un second pour lequel l'implantation d'une vis hydrodynamique permet de s'affranchir de la passe à poissons de type prébarrage servant à la dévalaison de la truite fario.

En ce qui concerne le vannage, l'aménagement aura besoin de 4 vannes d'une valeur unitaire de 1000 €, à savoir une vanne de tête, une vanne de pied, une vanne de décharge et une vanne assurant la continuité sédimentaire.

Concernant le raccordement au réseau, le prix a fait l'objet d'un devis par ERDF.  Il comprend le multiplicateur de vitesse, l'armoire électrique, le dispositif de comptage pour la vente de la production d'électricité, les câbles de raccordement au réseau EDF et les dispositifs de sécurité.

Enfin, le génie civil regroupe les travaux de fermeture du canal d'amenée, de remise en état du seuil et la construction du bâtiment pour les installations électriques.

Le coût d'investissement initial total, comprenant les équipements et les travaux, basé sur nos recherches est donc de 70 226 € pour le premier scénario et 91 886€ pour le second. Ce prix, bien qu'élevé, correspond à l'ordre de prix pour un aménagement hydroélectrique. Cependant, il ne faut pas oublier que ces coûts ne sont qu'une estimation puisque les ouvrages feront l'objet d'un appel d'offre et dépendront donc des offres faites par les différentes sociétés.

 

Coûts de maintenance et d'exploitation

Les coûts à long terme regroupent deux types de coûts : le coût de maintenance et le coût d'exploitation de la micro-centrale hydroélectrique. Ils ont été estimés afin de calculer les charges annuelles. Ces coûts comprennent notamment les coûts de curage du canal d'amenée, de nettoyage de la grille à la prise d'eau, de nettoyage des passes à poissons, les frais liés à l'électrification du bâtiment pour le fonctionnement de l'armoire électrique...

Il faut ensuite rajouter à cela les coûts d'assurance de l'aménagement d'une valeur de 1100 € environ. Cette valeur a été fournie par une compagnie d'assurance spécialisée en entreprises, micro-centrales et installations d'énergies renouvelables. Elle résulte de la somme de quatre primes :

  1. la garantie bris de machines,
  2. la garantie multirisque (incendie, vol...),
  3. la garantie perte d'exploitation après toutes garanties,
  4. la garantie Responsabilité Civile Exploitation.

Une estimation de tous ces frais est listée dans le tableau ci-dessous.

- Tableau des coûts de maintenance et d'exploitation -

Les coûts de maintenance et d'exploitation annuels sont donc de 6100 €. Il seront à déduire du chiffre d'affaire en tant que charge dans le calcul du flux net de trésorerie.