Etude économique

Dans cette dernière partie, nous allons tenter de chiffrer le coût des différents procédés membranaires. Pour cela, nous tiendrons uniquement compte de la consommation énergétique des pompes utilisées pour la filtration et pour le rétrolavage.

La même hypothèse, que celle réalisée lors de l'enneigement artificiel, concernant le rendement entre puissance électrique et puissance hydraulique sera utilisé. Ce rendement moyen est de 60 %.

Tableau 1 - Puissance électrique et hydraulique pour les pompes

Filtration membranaire Ultrafiltration Nanofiltration

Équipement

Pompe de filtration Pompe de rétrolavage Pompe de filtration Pompe de rétrolavage

Puissance hydraulique (kW)

3,2 2,5 24,75 12,9

Puissance électrique (kW)

5,12 4 39,6 20,64

 

Coût de fonctionnement : 

  • Alimentation électrique

Avec EDF, il existe différents tarifs pour les professionnels. Le tarif bleu qui correspond à des entreprises ayant peu d'installations électriques et le tarif jaune pour des entreprises qui ont une plus importante consommation en électricité. Au vu de la consommation des canons à neige et des pompes, le tarif jaune semble être le plus approprié.

Sur le site d'EDF nous pouvons alors regarder les tarifs pour le tarif jaune. Ce tarif est composé d'une cotisation annuelle et d'une facture au kWh variant en fonction de la saison et des heures de la journée. 

Le prix observé pour une consommation en hiver en heures creuses est le suivant : 6,692 centimes par kWh. A noter que dans le cas d'une consommation en hiver en heures pleines le prix passe alors à 9,925 centimes par kWh.

La station de traitement de l'eau fonctionne 24h/24 pendant 4 mois. Les différents horaires des heures creuses et des heures pleines sont les suivantes :

Heures creuses : 22h à 6h soit 8h

Heures pleines : 6h à 22h soit 16h

Les fréquences de rétrolavage pour l'ultrafiltration et la nanofiltration. On peut donc déterminer la consommation énergétique des procédés.

 

Tableau 2 - Estimation des coûts de fonctionnement des procédés membranaires

Filtration membranaire Ultrafiltration Nanofiltration
Période horaire Heures creuses Heures pleines Heures creuses Heures pleines
Pompe de filtration (€) 66,53 981,97 2558,1 7587,92
Pompe de rétrolavage (€) 0,56 1,67 3,71 11
Total (€) 1050,73 10 160,73

Le coût de fonctionnement de la nanofiltration est 10 fois supérieur à celui de l'ultrafiltration. De plus, les équipements annexes tels que le séquestrant, le CO2 et les différents filtres qui sont spécifiques à la nanofiltration n'ont pas été pris en compte. Le coût de fonctionnement de la nanofiltration sera encore plus important.

 

En conclusion, la connaissance de la composition de la qualité de l'eau est un facteur majeur. S'il n'est pas nécessaire d'utiliser un procédé de nanofiltration afin de rendre l'eau potable, l'économie réalisée sera très importante.