Filtration membranaire

Les procédés de filtration membranaire permettent de clarifier et désinfecter l'eau en une seule étape sans ajout de composés chimiques. La force motrice de ce type de procédé est la pression du liquide à traiter. L'eau pressurisée entre dans le module et traverse la barrière physique que constitue la membrane. Les membranes d'ultrafiltration sont constituées de pores d'un diamètre d'environ 0,01 micromètres et permettent donc de retenir les colloïdes, les macromolécules organiques, certains composés dissous ainsi que les virus et bactéries. En revanche, si l'eau à traiter contient des ions à éliminer tel que les sulfates (SO42-), il faudra envisager l'utilisation d'une membrane avec des tailles de pores inférieures telle que les membranes de nanofiltration.

Une unité de filtration membranaire peut opérer selon deux modes de filtration, frontale ou tangentielle. En général, la filtration tangentielle est utilisée dans des procédés de production de composés à haute valeur ajoutée, lorsque le pouvoir colmatant de fluide à traiter est important ou dans les procédés mettant en oeuvre la nanofiltration. La forme des membranes peut aussi être différente en fonction de l'application visée.