Introduction et contexte général

Aux portes du massif des Écrins, Puy-Saint-Vincent est une commune du département des Hautes-Alpes située à 1400m d'altitude. En raison de sa situation géographique dans la vallée, elle est protégée des vents par les hauts sommets, ce qui lui vaut le surnom de "La protégée des vents". 

 

Figure 1 - Localisation de la station Puy-Saint-Vincent (source : IGN)

Sa position étant stratégique, une station de sports d'hiver a été développée dès 1968 et ne cesse de se développer au fil des années. Aujourd'hui, Puy-Saint-Vincent est une station de ski de taille moyenne, qui s'étend sur 3 niveaux : 1400, 1600 et 1800 m et qui compte 33 pistes de ski réparties sur 36 km. Une retenue d'altitude de 27 000m3 permet d'alimenter un réseau d'enneigeurs couvrant 20% du domaine. Le point culminant, la pointe de la Pendine, se trouve à 2746 m, ce qui offre à la station un dénivelé intéressant de plus de 1300 m.

Cette station de ski est au coeur des activités de la commune. Le tourisme hivernal représente la majorité des retombées économiques et une part importante des investissements. Face à la demande de plus en plus exigeante des clients et à la concurrence, Puy-Saint-Vincent cherche à se renouveler afin de rester attractive et moderne. Des investissements permettant de fournir un enneigement de qualité sur la totalité de la saison d'hiver et d'assurer une capacité d'accueil importante sont inévitables.
La partie inférieure de la station étant basse en altitude, la station est particulièrement vulnérable aux impacts du réchauffement climatique. Ce dernier risque de menacer, à long terme, le bon fonctionnement de la station. Face à la pénurie annoncée de neige, une diversification des activités n'est pas suffisante. La station n'a pas d'autre choix que de se développer pour faire face à ces différentes problématiques. Le recours à un agrandissement du domaine skiable, du parc d'enneigement artificiel et/ou du parc touristique est à envisager.

Cependant, tous ces agrandissements impliquent inexorablement l'augmentation des besoins en eau, que ce soit en terme d'eau potable ou de production de neige de culture. Dans un contexte où l'eau devient de plus en plus précieuse, une optimisation de la gestion de l'eau est nécessaire. Le projet mené ici s'intéresse à cette problématique de ressources en eau et de sa gestion afin de rendre possible l'agrandissement de la station.

Il répond à la problématique :

Quels aménagements et études inhérentes doivent-être réalisés pour rendre possible l'agrandissement considéré?