La désinfection

La désinfection est l'étape finale au sein de l'usine de production d'eau potable. Elle permet de tuer ou d’inactiver les micro-organismes tels que les bactéries ou les virus ainsi que d’éviter le développement de ces micro-organismes dans les canalisations ou les réservoirs. L’objectif de la désinfection est donc de garantir la santé et de répondre aux exigences des habitants.

Le chlore est le produit le plus couramment utilisé pour la désinfection de l'eau. C'est aussi le produit le plus facile à mettre en oeuvre dans le cadre de la production d'eau potable. Il peut être employé sous différentes formes : chlore gazeux, hypochlorite de sodium appelé également eau de javel ou pastilles.

La chloration à l'avantage d'avoir un double effet :

- un effet bactéricide lors de l'injection (pouvoir désinfectant instantané)

- un effet rémanent qui protège l'eau d'une nouvelle contamination lors du transport dans les canalisations et lors du stockage (pouvoir désinfectant dans le temps)

En France, la circulaire DGS/SD7A n°2003-524/DE/19-03 du 7 novembre 2003 créée dans le contexte du plan Vigipirate préconise de  «maintenir une concentration minimale en chlore libre de 0,3 milligramme par litre (mg/l) en sortie des réservoirs et de viser une concentration de 0,1 mg/l en tout point du réseau de distribution ». Afin de respecter cette norme, la concentration visée en chlore libre en sortie d'usine sera de 0,3 mg/L. On estimera que tout le chlore ajouté sera sous la forme d'acide hypochloreux HCLO. 

Le débit d'eau à désinfecter est de 35 m3/h, soit 9,72 L/s. Le débit massique de chlore à injecter est de 2,92 mg/s soit 10,5 g/h.

Technologie utilisée :

Le système de chloration sélectionné est un système de chloration à double entrée avec régulation manuelle mise sur le marché par la société EUROCHLORE.SAS installée dans les Yvelines (78).

Le soutirage du chlore se fait à l'aide d'un chloromètre placé directement sur la bouteille. Afin de garantir une chloration constante, un inverseur couplé à un second chloromètre est installé. Lorsque la première bouteille est vide, le système est automatiquement basculé sur la deuxième bouteille afin que la première bouteille puisse être remplacée par une nouvelle.

Le chlore est ensuite injecté grâce à un hydro-éjecteur qui utilise la pression de l'eau circulant dans la conduite afin de créer un effet Venturi, et donc une aspiration.

Le débit unitaire nominal de l'installation est de 10,5 g/h sur une période de fonctionnement de 4 mois, de décembre à mars. La consommation annuelle de chlore gazeux est donc de 30,24 kg/an.

Deux bouteilles de 15 kg seront donc installées : une en service et une autre branchée en attente.

Figure 1 - Schéma du montage de la chloration