Multiplicateur de vitesse

Le problème entre la turbine et le générateur réside dans la différence entre les vitesses de rotation. La vitesse de la turbine est déterminée par le débit et la hauteur nette tandis que la vitesse de rotation du générateur est donnée par la machine. [2.7]  

Notre but est donc de contrôler la vitesse de rotation transmise à installer entre le générateur et le multiplicateur de vitesse du générateur.

Selon le type d'engin utilisé dans leur construction, les multiplicateurs sont classés en plusieurs catégories  :
• parallèles : engrenages hélicoïdaux particulièrement attrayants utilisés pour des puissances moyennes,
• coniques : généralement limités à des applications de petites puissances utilisant des engins conique à denture hélicoïdale pour le transfert à 90MW,
• épicycloïdaux : utilisés dans des designs très compacts, particulièrement adaptés aux puissances supérieures à 2 MW,
• courroies (plate ou trapézoïdale): utilisées pour de faibles puissances et faciles à entretenir. 

 

-  Multiplicateurs de vitesse poulies-courroies et par chaîne -

[Source : Professorat, Mouvements et forces

Les multiplicateurs de vitesse existants sur le marché offrent une grande variété d'options. Pour un projet de cette ampleur le choix optimal est le multiplicateur de vitesse par courroie plate qui offre des rendements élevés à faible coût, peu de difficulté technique et une faible maintenance. Les autres options ne sont pas adéquates pour la transmission de puissance dans notre projet. Le multiplicateur à courroie plate est également l'option la plus économique. Cependant, pour la turbine vis hydrodynamique, il sera obligatoire de choisir un multiplicateur de vitesse à engrenages, dont le rendement est de 95%.

Le multiplicateur de vitesse utilisé sera finalement à courroie plate dans le cas de la turbine Banki car répond au mieux aux exigences techniques et économiques de notre projet, et à engrenages dans le cas de la vis hydrodynamique .