2.1- Plage de fonctionnement

a) Plage de fonctionnement temporel

La plage de fonctionnement temporelle des dispositifs de franchissement a été déterminée en fonction des périodes de migration des espèces piscicoles d'intérêt. Ces périodes ont été présentées dans la Partie I-1.2 - Contexte piscicole. Nous avons donc choisi de nous intéresser à la période allant du 15 mars au 30 juin pour étudier nos aménagements.

 

b) Plage de fonctionnement en terme de débits

Afin de connaître les débits nécessaires au dimensionnement de notre passe, nous avons eu besoin du graphe des débits classés rencontrés sur le site d'Harchéchamp sur la période du 15 mars au 30 juin. Ce travail a été réalisé par le binôme 1 dans la partie Etude des débits à Harchéchamp et le graphe fournit par ce binôme est présenté figure 1.15. La figure 2.24 précise les débits intéressants pour le dimensionnement sur le graphe des débits classés sur la période de migration.

Figure 2.24 - Débits classés estimés au niveau du Vair à Harchéchamp

Les débits sont classés en fonction du pourcentage de temps pour lequel un débit est égal ou supérieur. Le débit médian Q50 constitue le débit de dimensionnement. C'est le débit qui va être considéré pour dimensionner l'ouvrage. La fonctionnalité de l'ouvrage sera vérifiée aux débits limites. Nous avons choisi d'assurer la fonctionnalité de l'ouvrage pendant 50% de la période de migration. L'ouvrage devra être fonctionnel sur la plage de débit entre Q25 et Q75 soit pour des débits allant de 1 à 4 m3/s.

 

c) Plage de fonctionnement en terme de niveau d'eau

Les hauteurs d'eau amont et aval en fonction du débit ont été déterminées par le binôme 3 et sont présentées sur la figure 2.25. Nous avons considéré les hauteurs d'eau seulement pour la plage de débits sélectionnée précédemment, soit entre 1 et 4 m3/s.

Figure 2.25 - Variation de la côte de la ligne d'eau en amont et en aval du seuil d'Harchéchamp en fonction du débit

La hauteur de chute (différence du niveau d'eau en amont et en aval du seuil) est de 1,1 m. Les côtes de lignes d'eau en amont et en aval seront nécessaires pour caler le dispositif de franchissement et le dimensionner. Il faudra en particulier prendre en considération les variations des hauteurs de lignes d'eau selon le débit pour que le dispositif soit fonctionnel sur ces plages de débits (ce qui correspond à une fonctionnalité de la passe pendant 50% du temps de la période de migration).

 

Bilan: Pour étudier les aménagements, on s'intéresse à la période comprise entre le 15 mars et le 30 Juin. L'ouvrage devra être fonctionnel pour des débits compris entre 1 et 4 m3/s. La hauteur de chute est de 1,1 m. Ces critères nous permettrons par la suite de dimensionner la passe à poisson.