Bilan des estimations des coûts

Bilan des estimations des coûts

Le Tableau 1 récapitule l'estimation des coûts effectuée pour les 6 critères étudiés.
Dans le cas des servitudes, aucun impact n'a été identifié donc aucune mesure n'a été mise en place.
Les dépenses les plus élevées sont constatées pour le milieu naturel, puis le milieu humain et ensuite le milieu physique et les risques majeurs,
Figure 1.

Le montant total du coût des mesures mises en place pour améliorer le projet vis-à-vis de l'environnement s'élève à de 79 439 426 d'euros.
Sachant que les énergies renouvelables instaurées dans le cadre des mesures compensatoires du milieu naturel coûtent à elles seules 74,6 millions d'euros, les autres mesures ont un coût de 4,4 millions d'euros.
La prise en compte des mesures proposées par l'étude d'impact est fortement appréciée des administrations responsables d'autoriser ou non le projet. L'investissement financière du porteur de projet dans ces mesures permettra de prouver aux administrations sa volonté d'améliorer le projet vis-à-vis de l'environnement.

Les estimations dépendent des dimensionnements, des fournisseurs,  des entreprises, des difficultés associées au terrain (accessible, topographie, urbanisme, la richesse du site en ressource...).
Il est possible de consulter le détail de l'estimation des coûts par thématique en cliquant sur les lients proposés.

 

Tableau 1 : Bilan des estimations des coûts générés par la réalisation des mesures

Thème Estimation des coûts
A : Les servitudes 0
B : Le milieu physique 634 250
C : Le milieu naturel 77 444 736 €
D : Le paysage et le patrimoine culturel Déjà comptabilisé
E : Le milieu humain 1 341 000 €
F: Les risques naturels et industriels 19 440 €
Total 79 439 426 €


Figure 1
: Répartition des coûts par origine
(S.BAQUEY - A.BUENO)

Cependant, certaines mesures sont mises en place pour réduire des impacts de plusieurs thématiques et ne sont comptabilisées que dans une seule thématique. Le Tableau 2 présente les coûts répartis équitablement selon la thématique à laquelle ils sont rattachés. Par exemple, les barrières acoustiques anti-bruit sont mises en place afin de réduire le bruit dans le milieu humain et dans le milieu naturel, ainsi la moitié du coût sera comptabilisé dans chacunes des deux thématiques. La Figure 2 présente les proportions équilibrées de ces coûts.
On remarque que les mesures de paysage et du patrimoine culturel représente alors 1,8%, les mesures du milieu humain passe de 1,7% à 1%, le milieu physique passe de 0.8% à 0.7%.

Tableau 2 : Bilan des estimations des coûts équilibrés

Thème Estimation des coûts
A : Les servitudes 0
B : Le milieu physique 498 713 €
C : Le milieu naturel 76 643 254 €
D : Le paysage et le patrimoine culturel 1 470 518 €
E : Le milieu humain 807 500 €
F: Les risques naturels et industriels 19 440 €
Total 79 439 426 €

 


Figure 2
: Proportion des mesures équilibrées par thématique
(S.BAQUEY - A.BUENO)

La Figure 3 présente les proportions équilibrées de ces coûts sans le milieu naturel, pour donner de la représentativité aux autres données. On se rend alors bien compte de l'importance financière des mesures liées au paysage et au patrimoine culturel (51%) et au milieu humain (28%).


Figure 3 : Proportion des coûts des mesures équilibrées par thématique sans milieu naturel
(S.BAQUEY - A.BUENO)