Binôme 2 : Franchissabilité piscicole et étude réglementaire

   Le seuil d'Harchéchamp constitue actuellement un ouvrage infranchissable pour les populations piscicoles. Il est donc au coeur des problématiques actuelles qui, dans le cadre de la Directive Cadre sur l'Eau, imposent le rétablissement de la continuité écologique des cours d'eau.

Comme définit dans la circulaire du 25/01/10 relative à la mise en oeuvre par l'Etat et ses établissements publics d'un plan d'actions pour la restauration de la continuité écologiques des cours d'eau, "la continuité écologique, pour les milieux aquatiques, se définit par la circulation des espèces et le bon déroulement du transport des sédiments. Elle a une dimension amont-aval, impactée par les ouvrages transversaux comme les seuils et barrages, et une dimension latérale, impactée par les ouvrages longitudinaux comme les digues et les protections de berges".

Dans notre cas, nous, Lucille Boré et Lise Hiscock, étudierons plus spécifiquement la libre circulation des espèces piscicoles, dans la dimension amont-aval, impactée en particulier par un ouvrage transversal : le seuil situé sur la commune d'Harchéchamp.