Conclusion

A l'heure actuelle, la gestion des déchets est un enjeux fondamentale pour l'environnement. Avec une population mondiale de bientôt 7 milliards d'habitants, la demande en matière première est de plus en plus importante et la production de déchet suis cette tendance.

La gestion des résidus de la production d'aluminium diffère selon les pays. La plupart du temps, ils sont soit stocké à terre, soit rejeté en mer. Malgré un effort dans la recherche pour les valoriser, la seul usine de production d'alumine en France, rejette ses boues rouges dans la mer Méditerranée depuis 1966.

Les études menées dans ce BEI avaient pour objectifs d'étudier le rejet en mer en modélisant son transport et en étudiant ses impacts physico-chimiques sur le milieu. Pour mener à bien ces études, il a été nécessaire de poser plusieurs hypothèses afin de palier au manque de données.

Nos résultats montrent que dans le champ proche de l'emissaire, l'effluent réagit très peu avec le milieu et se dépose sur le fond marin. Le rejet induit des variations de pH importantes dans un périmètre très réduit. Cependant, le dépôt entraîne certainement d'autres problèmes environnementaux en recouvrant les fonds marins. De plus, notre étude n'a pas pris en compte les phénomènes de remise en suspension par upwelling.