Conclusion

   


 

     A l'aide de nombreux contacts et documents, nous avons pu mener à bien cette première partie du BEI consacrée à l'aménagement de l'avant-port. Nos premières études ont mises en avant la géométrie favorite pour l'implantation de places à flots afin d'agrandir la capacité portuaire de Carnon. En effet, un contre-épi semble être nécessaire du à sa capacité de réduire significativement l'agitation comparé à un allongement de la digue Ouest relativement faible (< 30m). Il semble également être le plus simple à mettre en oeuvre et le plus économique.

    Notre choix s'étant porté sur un épi de 70m de long, on a pu dimensionner les différents éléments le constituant et ainsi estimer son coût. Moins sensible à la houle, il est alors moins large qu'une digue classique et nécessite une plus faible quantité de matériaux. Associé à une construction plus aisée, il est la meilleure option pour aménager des places à flots. On aura alors un espace pouvant acceuillir environ une centaine de bateaux. Même si l'objectif initial de 400 nouvelles places ne peut être atteint on peut déjà augmenter considérablement la disponibilité du port et cela pour un coût modeste.

                                                                                                                                        
Vue du port de Carnon (lien)

Le trinôme 2 va maintenant s'intéresser à la courantologie et à la qualité des eaux dans l'arrière port.