Contraintes liées à la STEP

Nous allons travailler sur une STEP marine située en Haute-Normandie. Plusieurs contraintes sont à prendre en compte pour choisir les matériaux les plus adéquats pour notre projet. Il ne faut pas non plus oublier qu’il n’existe pas de matériau parfait. Notre choix résultera d’un compromis entre toutes les contraintes auxquelles nous devons faire face.

La première contrainte vient de la température de l’eau qui varie au cours des saisons et au cours des années. Une variation entre l’année 1991 et 2009 est présentée via le graphe ci-dessous. Ces températures ne doivent pas ou peu influencer les matériaux de la STEP et il faut que quelque soit la température, la corrosion soit limitée.

 

Évolution de la température de l'eau de mer entre 1991 et 2009 aux abords de la centrale EDF de Paluel

(Source: archimer ifremer)

La seconde contrainte sera le fait de travailler avec de l’eau de mer. Ainsi, son pouvoir corrosif est beaucoup plus important que celui de l’eau douce. En effet, la résistivité de l’eau douce, c’est-à-dire sa capacité à s’opposer à la circulation du courant électrique est cent fois plus élevée que celle de l’eau de mer (20 Ω.cm contre 2000 Ω.cm). Il faut donc trouver des matériaux capables de résister à une corrosion aussi forte pour que l’installation puisse durer dans le temps. Sur notre site, on peut constater que la salinité de l’eau est d’environ 34 (Cf. le le graphique ci-après).

Évolution de la salinité de l’eau de mer en Normandie entre Novembre 2012 et Janvier 2013

(Source: ifremer)

Sur le graphique, on constate qu'il y a quelques pics de baisse de salinité. Ces pics s'expliquent par le fait que la bouée de mesures se situe non loin de la sortie d'une installation qui rejette ponctuellement de l'eau douce. Cela ne sera pas le cas sur notre site, donc on peut considérer la salinité constante

Enfin, la dernière contrainte est financière, il s’agit souvent de l'exigence la plus importante lorsqu’on lance un projet. En effet, suivant les matériaux choisis, les prix peuvent varier énormément. Il est donc nécessaire de trouver des matériaux répondant aux nombreuses contraintes du mieux possible tout en prêtant une attention particulière au prix.

 

Page éditée par Alejandro Orsikowsky, Basile Payen et Javier Pierna