Données exploitées

Données hydrauliques exploitées

Les données hydrauliques retenues pour le calage et la validation du modèle sont celles pour lesquelles nous disposons d'informations permettant de reconstituer en totalité ou partie la ligne d'eau et/ou les surfaces inondées. Elles sont présentées dans le tableau ci dessous :

Tableau 3.2 : Synthèse des données hydrauliques exploitées
 
Date des mesures

Type de données de débits

Valeur des débits (m3/s) Données altimétriques de la ligne d'eau Origine des données

23/04/2007

Débits journaliers 1.35 Levées de la ligne d'eau sur les ouvrages Etude Hydratec

17/12/2011 à 11h

 

Débit horaire à Belmont et Soulosses 91 Photos aériennes et laisses de crues Etude Genivar
23-24/07/2012 (étiage) Débits journaliers 0.33 Levées des lignes d'eau 

Etude Genivar

 

03/02/2013 à 09h Débit horaire à Belmont et Soulosses 85 Photos au sol Vigicrues, binômes 1 et 2
 

Pour les débits de projet, nous utiliserons les débits calculés par le binôme 1 et rappelés ci dessous.

Figure 3.7 : Courbe de fréquence des débits journaliers maximums annuels sur 41 ans

Nous en choisissons quatre : Q10, Q25, Q50, Q100. Ils sont définis comme suit :

QT est le débit de la crue qui, en moyenne, est observée tous les T ans. Ainsi, une crue de débit 94 m3/s au niveau d'Harchéchamp a été en moyenne observée une fois tous les dix ans. A noter qu'il s'agit de résultats statistiques et non prédictifs.

 

Crue de période de retour : Débit (m3/s) et intervalle de confiance

Tableau 3.3 : Débits projet du Vair à Harchéchamp

10 ans 94 [81,119]
25 ans 114 [96, 147]
50 ans 129 [108,168]
100 ans 143 [119, 189]

 



 

Données topographiques

Le choix a été fait de s'appuyer principalement sur les données issues des profils en travers qui sont beaucoup plus précises que le modèle numérique de terrain. Cependant, ces profils en travers ne couvrant pas la totalité de la zone inondable doivent être complétés avec des points du modèle numérique de terrain.

Figure 3.8 : Visualisation sous Matlab du modèle numérique de terrain et des levés à Harchéchamp et aux alentours

(cliquer pour agrandir)

 

Pour l'exploitation des résultats présentée en partie III, il a également fallu générer un fichier "terrain" (format .flt) à partir du MNT. Une série de traitements SIG présentée ci-après a été réalisée.

Figure 3.9 : Processus de traitement SIG du MNT

Lors du tracé du profil en long du Vair (la cote du point le plus bas des profils en travers est portée sur l'axe des abscisses curvilignes de la rivière, voir figure ci dessous), certains points sont apparus anormalement bas. Aucune explication physique ne pouvant justifier une discontinuité de la pente aussi importante, un doute est apparu sur la validité des données. Ces profils étant issus de l'étude Hydratec, l'hypothèse d'un problème de calage entre les deux sources de données a été émis. Il a alors été décidé de relever ces profils afin de les caler sur les pentes calculée à partir des profils de Genivar.

Figure 3.10 : Modification de la bathymétrie

Les zones de doute sont situées au niveau du village, en amont et entre les deux zones de levés topographiques de Genivar. Le fait de ne pas s'appuyer sur le profil Hydratec et d'utiliser une bathymétrie modifiée est discutable. Un levé contradictoire dans cette zone apporterait assez d'information pour confirmer ou infirmer l'hypothèse faite ci-dessus.

Figure 3.11 : Évolution de la pente du fond



 

Données cartographiques

Le fond de plan reconstitué à partir des images issues du site Géoportail, d'une résolution suffisamment fine pour être exploitable (1 pixel pour 0.8 m), a été retenu.