Dragage

 

Dragage des sédiments

 

Les procédés conventionnels de dragage génèrent une dispersion des polluants. Si cela se produit, les polluants pourraient aller jusqu'au Río de la Plata (estuaire dans lequel se jette le Riachuelo). Une déviation du cours d'eau pour faciliter l'extraction de sédiments est envisageable mais peut provoquer des inondations en cas de crues.

C'est pourquoi nous allons présenter ici une technique d'extraction des sédiments qui ne génère pas de dispersion des polluants, avec ensuite un traitement adéquat des métaux extraits.

 

I. Présentation d'un procédé pour l'extraction des sédiments pollués

Le système est idéal pour des rivières et des ruisseaux peu profonds, comme le Cuenca Matanza-Riachuelo. Il consiste en une cellule mobile de 50 à 100 mètres de longueur pour 20 mètres de largeur. Elle est calculée en fonction de la taille de la rivière, pour ne pas la bloquer totalement durant la procédure et permettre ainsi la circulation naturelle de l'eau. Ici, la cellule sera de 100 mètres de longueur.

 

On peut se faire une idée de ce à quoi ressemblera la cellule d'après l'image de synthèse suivante :

              

Source : http://www.ctys.com.ar/index.php?idPage=20&idArticulo=835

La cellule est une sorte de bateau sans fond et on estime la durée d'un cycle complet à 96 heures.

 

II. Fonctionnement du système de dragage

On commence par placer la cellule dans le lieu à traiter ; ceci est réalisé au moyen de grues depuis la berge ou par remorquage, avec deux embarcations d'appui. Des plaques mobiles de hauteur réglable s'enfoncent alors et s'abaissent jusqu'au fond du lit de la rivière afin de constituer les murs de l'enceinte hermétique afin formée.

L'eau emprisonnée est ensuite évacuée et le fond de la rivière reste à un ciel ouvert, à sec. Cela facilite l'extraction des sédiments. Une fois le fond nettoyé, on remplit l'enceinte avec l'eau préalablement extraite, la cellule est remorquée et on la déplace vers un nouveau secteur à traiter.

 

III. Estimation du temps de dragage nécessaire

La distance sur laquelle nous souhaitons curer les sédiments du Riachuelo a été estimée à environ 12 kilomètres. Cette longueur correspond à la distance séparant le regroupement des tanneries à l'estuaire. Nous nous sommes également basés sur la modélisation de la rivière du binôme 3 pour déterminer la largeur de celle-ci sur la zone d'étude. La rivière fait environ 90 mètres de largeur sur la partie considérée, sauf sur 2 kilomètres où elle ne fait que 40 mètres seulement.

La surface à curer est donc d'environ 1 km². Sachant que la largeur moyenne est de 90m et que la largeur de la cellule est de 20m, il faut majorer cette valeur afin que toute la largeur de la rivière soit bien "nettoyée". Nous considèrerons donc qu'il faut 5 passages de la cellule pour curer 100m de longueur de rivière. Il faut bien évidemment 2 passages lorsque la rivière fait 40 mètres de large. Cela correspond à un certain nombre de cycles au total, N :

$N = (\frac {5 \times 10 000}{100}) + (\frac {2 \times 2 000}{100}) = 540$

 

Chaque cycle durant 96h, il faut : $96 \times 540 = 51840 h$. En considérant que l'appareil travaille 300 jours par an, cela représente environ 7 ans et 2 mois et demi.