Etude de l'acceptabilité sociale

Une partie de notre travail est d'étudier l'acceptabilité sociale du projet, ce point étant pris en compte dans le cadre de ce type de construction. « L’acceptabilité sociale par rapport à un changement donné est définie comme la réaction d’une majorité de personnes (à une échelle donnée) face à une modification significative de l’environnement, de leur activité ou du sens de leur travail ». Cet axe d'étude se réalise en listant les divers acteurs locaux et en leur présentant le projet afin d'ouvrir une discussion et d'identifier les problématiques.

Pour connaître la meilleure démarche à adopter, nous avons rencontré M. Purseigle, Maître de Conférences en Sociologie à l'ENSAT.

Après discussion, il s'est avéré que cette étude serait limitée. En effet, évoquer ce projet fictif risquerait de soulever l'animosité et l'hostilité des acteurs locaux. Ceci n'aurait donc aucun intérêt pour un projet qui n'est pas encore à l'ordre du jour. De plus, il nous est impossible de nous rendre sur place afin de rencontrer et de discuter avec les personnes concernées.  Enfin, nous sommes limitées par le temps. Or, une telle étude nécessite plusieurs mois de discussion et de réflexion. L'idéal aurait été d'organiser des réunions publiques afin de présenter le projet et d'animer un débat.

Une des solutions envisagées était de rédiger à destination des divers acteurs locaux des questionnaires. Cependant, les résultats auraient été peu pertinents au vu du temps imparti et du risque de conflits engendrés.

Nous nous limiterons donc à la présentation des aspects qui feraient débat si ce projet se réalisait dans cette zone. Nous nous centrerons sur les points suivants :

  • La phase de construction
  • L'aspect visuel
  • L'expropriation de certains habitants
  • La destruction de parcelles agricoles
  • L'aménagement des zones naturelles du littoral
  • La controverse liée à une telle construction

 

Page éditée par Barbara Favier et Lucie Maillier