Hypothèses principales

 

    Au cours de notre projet d'étude du port de Carnon, nous avons été amenés à considérer plusieurs hypothèses fondamentales qui nous ont permis de modéliser la zone portuaire. Cette page les regroupe et permet d'expliquer ces divers postulats.

 

  • Hypothèse barrage ouvert/barrage fermé

    Comme expliqué dans la partie "Présentation de notre cadre d'étude" (ici) un barrage nommé "Porte de Carnon" se trouve sur le grau, juste à l'aval de l'étang de l'Or pour éviter l'intrusion de sel dans les eaux de l'étang en cas de tempête. Le seuil de fermeture de ce barrage est fixé à +35cm : si la côte de l'eau atteint ce niveau, le barrage se ferme automatiquement. Au cours de notre étude, nous avons conservé ce critère de fermeture comme hypothèse principale.

    En ce qui concerne notre démarche par rapport à cette hypothèse, nous avons procédé de la façon suivante :

    Nous avons choisi de simuler tout d'abord nos modélisations en configuration "barrage ouvert". Puis l'analyse des résultats obtenus nous permet de savoir quelle est la côte de l'eau atteinte au barrage. En fonction de cette hauteur d'eau (supérieure ou inférieure à +35 cm), nous savons alors si le barrage doit se fermer ou rester ouvert. Dans le cas où la côte de l'eau au barrage est supérieure à +35 cm, le barrage passe en configuration fermée. Nous refaisons alors les calculs en configuration fermée.

 

  • Rotation de la terre négligée

    Dans cette étude nous avons en effet choisi de négliger les effets engendrés par la rotation de la Terre. Nous justifions ce choix par le fait que l'échelle que nous observons (le port de Carnon) est très réduite face à celle sur laquelle la rotation de la Terre a un impact (échelle de la planète Terre). Pour justifier ce choix, calculons le nombre de Rossby, dont la définition est :

$R_o = $ $\frac {v}{2*\Omega*sin(\phi)*L_c}$

où v=vitesse caractéristique de la marée 0.5 m/s, $\Omega$=vitesse angulaire instantanée de rotation $\frac{2\pi}{24.3600}$ rad.s-1, $\phi$=lattitude du port 43° et $L_c$ longueur caractéristique de notre port = 300m.

Finalement $\fbox{$R_o=\frac {0.5}{2*7,3.10^{-5}*sin(\frac{43*\pi}{180}) *300}=17$}$

    On en déduit que les effets inertiels sont environ 17 fois plus importants que les effets de rotation de la Terre. Il semble légitime de négliger les effets de rotation.

 

  • Vent uniforme

    Nous allons modéliser au cours de cette étude des vents d'intensité et de direction  uniformes et constantes. C'est pour cette raison que nous avons fixé comme vitesse de vent limite 100km/h. Sur une longue période, il est en effet extrêmement rare qu'un vent ait une intensité supérieure à 100km/h.

 

  • Débit constant sortant du grau lorsque le barrage est ouvert

    Pour ce qui est de la modélisation du canal reliant l'étang de l'Or à l'arrière port de Carnon, nous avons choisi d'appliquer un débit constant Q=30m²/s en entrée de ce canal, comme si un débit constant Q sortait à chaque instant de l'étang vers la mer. Cela et bien sûr une approximation, des variations de débit sortant existent, dus aux précipitations mais aussi aux différences de pressions.