Implantation

Implantation

Afin de choisir une zone d'implantation pour une centrale photovoltaïque, deux contraintes majeures sont à prendre en compte :

- la couverture du sol

- les espaces protégées

On considère que le potentiel photovoltaïque est globalement constant sur le département vendéen.

1. La couverture du sol

La première contrainte à respecter est la couverture du sol. L'implantation d'une centrale solaire d'un superficie supérieure à 30 ha ne peut se faire que sur des toits de bâtiments. Une implantation "en champs" est donc nécessaire. Ainsi, à partir des données téléchargées sur le "Corinne Land Cover", seules quatre catégories de couverture du sol ont été retenues : terres arables, prairies, fôrets et végétation arbustive représentées sur la carte ci dessous (Figure 1).

Figure 1 : Carte de la couverture des sols de la Vendée
(J. Le Ster, A.Marty, 2013)

2. Les zones protégées

La seconde contrainte à prendre en compte est la protection de nombreuses zones dont les forêts. Les données de zone protégées sont issues du site de la DREAL de Pays de la Loire et sont :

- les zones Natura 2000
- les ZNIEFF
- les ZICO
- les Arrêtés de Protection Biotope
- les Réserves Naturelles Nationales

Ces informations ont été regroupées et présentées en Figure 2.

 

Figure 2 : Carte des zones de protection de la Vendée
(J. Le Ster, A.Marty, 2013)

3. Bilan

La zone potentielle d'implantation d'une centrale solaire de superficie supérieure à 30 ha et proche de l'usine de dessalement peut se faire sur la partie encadrée en rouge sur la Figure 2. Cependant, afin d'exploiter cette centrale, il est nécessaire d'utiliser des terres agricoles. Dans ce cas, le rachat des terres ou des contrats liant l'exploitant de l'usine et les propriétaires des parcelles sont nécessaires. Cependant, de telles mesures semblent très difficiles à réaliser.

L'implantation de panneaux photovoltaïques sur une telle superficie semble peu probable.