La géologie de la zone d'étude

La géologie de la Forêt Domaniale des Pays de Monts

 

En ce qui concerne la zone d'étude, elle est située sur un espace de dunes sableuses de types différents (Figure 1) :

  • Les dunes embryonnaires sont des dunes non végétalisées donc mobiles situées au plus proche du littoral.
  • Les dunes blanches ou dune vives sont moyennement fixées par la végétation telles que les Oyats et les Agropyron, elles sont mobiles.
  • Les dunes grises sont situées en arrière-dunes, fixées par des végétaux tels que mousses et lichens.
  • Les dunes boisées, comme la forêt des Pays de Monts, sont composées de Pins Maritimes destinés à immobiliser complètement la partie de dune où ils sont plantés.

La zone d'implantation de l'usine repose sur les dunes boisées majoritairement, mais aussi les dunes grises et les dunes blanches. Le site ne présente pas le faciès des dunes embryonnaires.

 

         Figure 1  : Cartographie et schéma des faciès des dunes du littoral
(ONF)

De plus, le sous sol est composé de sables dunaires récents et ancien. Ils viennent en placage de structures plus anciennes dont les alluvions marines, appelées aussi "Bri" qui sont des formations argileuses du Quaternaire. La consultation de la Banque de Données du Sous Sol, BSS, ne permet pas d'obtenir des renseignements sur des forages dans la forêt domaniale de monts. En revanche, plusieurs ouvrages ont été réalisés sur la commune de Notre Dame des Monts. La Figure 2 décrit l'un de ces forages (ouvrage référencé 053445 X 0043) : il représente bien les formations sédimentaires mentionnées précédemment à savoir les sables dunaires surmontant le "bri" argileux surmontant lui-même les marnes et les calcaires du Tertiaire (Figure 2). On remarquera l'absence du dépôt calcaire du Miocène sur notre zone d'étude.

Figure 2 : Géologie de la zone d'étude et coupe lithologique d'un forage à proximité
(BRGM
)

Notre zone d'étude se localise au sud des plages de Lay (Figure 3). L'espace dunaire est caractérisé par une érosion peu marquée.

Figure 3 : L'érosion dunaire