La pêche

La pèche

Deux types de pêche sont distinguées au sein du secteur d'étude : la pêche en professionnelle et la pêche de loisirs.

1. La pêche à pied professionnelle

Elle se localise uniquement au niveau de la baie de Bourgneuf. Le nombre de professionnelles et les prélèvements de coquillages ( palourdes, coques, huitre et les bigorneaux) sont limités. Depuis 2005, le nombre de pêcheurs n'a pas dépassé les 250 professionnelles.

2. La pêche de loisirs et touristique

2.1 la pêche de loisirs à pied.

Comme la pêche professionnelle, cette pratique se concentre exclusivement au niveau de la Baie de Bourgneuf au niveau de laquelle deux arrêtés préfectoraux régissent les conditions de pratique. Ce loisir est de plus en plus exercé depuis les années 1990.. De plus, les Affaires Maritimes de Normoutier estiment une variation du nombre de pêcheurs selon les saisons touristiques et les grandes marais. De 150 à 200 pêcheurs réguliers, le nombre de pratiquant peuvent atteindre les 1 000 à 1 500 en haute saison.

Figure 1 : Localisation des zones de pêche à pied de loisirs
(ACTeon / ECOVIA 5
)

2.2 la pêche en marais.

Concernant la pêche en marais et d'après le DOCOB 3 réalisé en 2010, il n'existe pas d'AAPPMA (Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique). Le droit de pêche est loué par des syndicats. Des plans d'eau et des étangs appartenant à des communes ou des privés peuvent faire l'objet de cet exercice. Cinq espèces sont majoritairement péchées dans ce milieux : l'anguille, la civelle, le sandre, le brochet et la grenouille.

La zone d'étude, la Forêt Domaniale de Monts et son littoral, n'est pas concernée par l'exercice de la pêche.