Le bassin versant Matanza-Riachuelo

 

Le bassin versant

 

Le bassin versant Matanza-Riachuelo est situé dans la province de Buenos Aires, en Argentine. Il s'étend sur une superficie de 2238 km$^2$. Sa principale rivière est la "Rio Matanza" qui, une fois arrivée au sein de la capitale, se prénomme "Rio Matanza-Riachuelo". Le bassin versant est composé d'une multitude de ruisseaux qui alimentent le fleuve (plus de 200) et s'étend sur dix-sept juridictions différentes (cf carte ci-dessous). Le Rio Matanza Riachuelo se jette dans le Rio de la Plata (estuaire séparant l'Argentine de l'Urugay) au niveau de la capitale du pays (Ciudad Autonoma de Buenos Aires).

Illustration du bassin versant et des provinces traversées

http://cyt-ar.com.ar/cyt-ar/index.php/Cuenca_Matanza_-_Riachuelo

 

De plus, le bassin versant possède une topographie de type "plaine", c'est-à-dire que le relief évolue peu, en effet l'écart maximal de niveau est de 50 m (cf figure ci-dessous). En outre, la métropole Buenos Aires, située à l'embouchure, correspond à la zone d'altitude proche du niveau la mer, ce qui rend la zone très sensible aux phénomènes de marée.

Illustration de la topographie sur le bassin versant Matanza-Riachuelo

http://www.ina.gov.ar/pdf/LH-Informe_Aguas_Subterraneas_2010.pdf (page 5)

 

Le bassin se découpe en trois sous-bassins : "alta", "medio" et "baja", se caractérisant comme suit :

  • le sous-bassin "alta" se trouve le plus à l'amont du bassin versant, il se définit comme une zone rurale d'altitude moyenne 30 m
  • le sous-bassin "media" se trouve dans une zone semi-urbanisée, d'altitude moyenne de 20 m
  • le sous-bassin "baja", à l'aval du bassin versant, correspond à l'agglomération de Buenos Aires, il se situe donc dans une zone très urbanisée, d'altitude moyenne inférieure à 10 m.

Par la suite, notre étude se limitera au sous-bassin "baja" (200km$^2$), afin d'étudier les inondations au niveau de la capitale.

 

La rivière

 

Le Rio Matanza-Riachuelo fait actuellement 64 km de long entre sa source et son embouchure, et 10 à 90 mètres de large selon l'endroit où l'on se place. Si l'on se limite à Buenos Aires, la rivière mesure 20 kilomètres. Son débit moyen au cours de l'année est d'environ 7 m$^3$/s et peut atteindre jusqu'à 1330m$^3$/s (crue de 1967).

Par ailleurs, au $XX^è$s, la rivière a subi plusieurs modifications de son cours en amont de la ville de Buenos Aires afin de limiter les inondations et favoriser la navigation. Aussi, cette rivière très méandreuse  a été transformée en partie en canal (respectivement en bleu clair et en vert sur l'illustration ci-dessous).

Illustration de la modification (en vert) du cours naturel du fleuve (en bleu)

http://www.acumar.gov.ar/content/documents/7/1507.pdf

La création de ce canal a eu pour conséquence d'accroître le débit dans la rivière et donc d'augmenter les inondations sur les zones méandreuses restantes à l'aval (au niveau de Buenos Aires). En effet, l'eau accélère dans un canal droit en pente et lorsqu'elle arrive au niveau d'un méandre, celui-ci agit tel un obstacle : l'eau est subitement ralentie, son niveau augmente dans le lit du fleuve. Aussi, on peut aisément comprendre que lors d'épisodes pluvieux intenses, les zones méandreuses en aval soient plus inondées qu'auparavant. Aussi, la construction du canal a déplacé le problème des inondations vers l'aval.