Le niveau d'aménagement des zones sélectionnées

Le critère qui va permettre de choisir entre ces 4 zones sélectionnées sera le niveau d'aménagement de ces zones, en évitant l'implantation au sein d'espace présentant trop d'infrastructures. De plus, la zone favorisée sera la zone la plus proche d'une station d'épuration et de marais salants pour une éventuelle valorisation des saumures.

1. La Zone 1


Figure 1 : Carte de la zone potentielle 1
Source : Données IGN
 
Figure 2 : Vue satellite de la zone potentielle 1
Source : Google Maps

La zone 1 (Figure 1), située au nord de la ville de Notre-Dame-des-Monts, est recouverte par la Forêt Domaniale des Pays de Monts (Figure 2), composée à 90% de résineux et 10% de feuillus. Cette forêt a été plantée pour protéger l'arrière pays de tempêtes de vents à partir du 19ème siècle. Puis, elle a été aménagée pour le loisir et le tourisme. Elle comprend des sentiers probablement pédestres et cyclables, un camping, un gîte et des plages. Une station d'épuration est présente au sud-est dans la forêt. La zone considérée s'étend sur 800 ha, surface largement acceptable pour accueillir l'usine de 20 ha. Une route longe la forêt à est. Des marais salants sont situés à l'est de la forêt. De plus, l'espace maritime de la zone 1 est le seul a ne pas être en zone Natura 2000, ce qui est un avantage d'un point de vue réglementaire pour adducter l'eau de mer vers la station de potabilisation. La zone retenue se trouve à 1,5 km des habitations les plus proches au sud et à l'est. La zone 1 semble être un compris intéressant pour être la future zone d'implantation.

2. La Zone 2


Figure 3 : Carte de la zone potentielle 2
Source : Données IGN
 
Figure 4 : Vue satellite de la zone potentielle 2
Source : Google Maps

La zone 2 (Figure 3), au nord de Saint-Hilaire-de-Riez, est recouverte par le sud de la Forêt Domaniale des Pays de Monts (Figure 4). Cet espace est très aménagé pour le loisir et le tourisme, il y a la présence de sentiers pédestres (GR) et pistes cyclables. Il y a quatre campings, des terrains de sports et des plages aménagées. De plus, une route longe la forêt sur le bord est et une avenue passe au milieu de cet espace de 300 ha. Une station d'épuration se trouve 3,5 km de la zone potentielle, au sud est de la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. C'est à dire de l'autre côté de la zone urbanisée, donc difficilement raccordable à la potentielle usine de dessalement. Des marais salants se trouvent à proximité directe de la forêt. L'espace maritime est en zone Natura 2000 : ce qui est un point défavorable pour les installations. La zone retenue se trouve à 1,5 km des habitations les plus proches. La zone 2 n'est pas une zone intéressante, la mer est située en Natura 2000 et la STEP est peu accessible.

3. La Zone 3

  
Figure 5 : Carte de la zone potentielle 2
Source : Données IGN
  
Figure 6 : Vue satellite de la zone potentielle 3
Source : Google Maps

La zone 3 (Figure 5), au sud de Saint-Hilaire-de-Riez, est recouverte par des arbustes et une végétation de landes sèche, présence majoritaire de bruyère. Cet espace est peu aménagé (Figure 6); il y a la présence de quelques sentiers et d'une rue d'accès à la plage, il n'y a pas de campings. Cette zone toute en longueur, 5 km de long sur une largeur de 1 km s'étend donc sur 500 ha. Des marais salants se trouvent à proximité directe de la zone. La station d'épuration la plus proche se trouve au nord, dans la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, à 3,5 km de la zone potentielle.  Une zone urbaine dense et les cours d'eau Le Jaunay et La Vie sépare la zone étudiée de la station d'épuration. L'espace maritime est en zone Natura 2000 : ce qui est un point défavorable pour les installations. La zone retenue se trouve à 1,5 km des habitations les plus proches. La zone 2 n'est pas une zone intéressante, la mer est située en Natura 2000 et la STEP est peu accessible.

4. La Zone 4

 
Figure 7 : Carte de la zone potentielle 2
Source : Données IGN
  
Figure 8 : Vue satellite de la zone potentielle 4
Source : Google Maps

La zone 4 (Figure 7), au nord de la ville des Sables-d'Olonne, est recouverte par la Forêt Domaniale d'Olonne (Figure 8), composée d'essence variées (acacias, chênes verts et pins maritimes principalement). Comme pour les autres zones, cette forêt a été plantée pour protéger l'arrière pays de tempêtes de vents à partir du 19ème siècle. Cet espace est aménagé pour le loisir et le tourisme, notamment sentiers pédestres et cyclables. il y a deux campings et des plages aménagées. Une station d'épuration se trouve à l'est de la ville des Sables-d'Olonne, elle est localisée à 5 km de la zone potentielle. Des marais salants se trouvent à proximité directe de la forêt. La zone considérée s'étend sur 1120 ha. Cependant, l'espace maritime est en zone Natura 2000 : ce qui est un point négatif pour les installations. La zone retenue se trouve à 3 km des habitations les plus proches. Une route longe la forêt sur le bord est.

La zone 4 n'est pas une zone intéressante, la mer est située en Natura 2000 et la STEP est trop éloignée.