Mesures et coûts envisagées pour éviter, réduire ou compenser les effets

Mesures et coûts envisagées
pour éviter, réduire ou compenser les effets

 

Le chapitre précédent correspond à l'analyse de l'état initial permettant d'identifier les effets positifs et négatifs de l'implantation de l'usine sur le site. Le but de cette partie est d'éviter, de réduire ou de compenser les impacts négatifs. Pour cela, nous proposons des mesures compensatoires pour lesquelles nous tentons d'estimer les coûts qu'elles gênèrent.

Afin de faciliter la lecture de ce chapitre, les mesures et les coûts sont regroupées par critères d'études : les servitudes, le milieu physique, le milieu naturel, le paysage et le patrimoine culturel, le milieu humain, et les risques naturels et industriels.

Nous utilisons comme outil d'aide à l'estimation, la notice du Service d'études sur les transports, les routes et leurs aménagements (SETRA) qui propose des élements de coût de mesure d'insertion environnementale lors de projet de travaux routiers.

Un bilan des estimations des coûts est établit dans une dernière sous partie.

En conclusion, les mesures mises en place n'évitent pas les effets produis par le projet. Elles permettent uniquement de réduire ou de compenser les impacts négatifs identifiés.

Une mesure compensatoire peut s'avérer avantageuse pour plusieurs thèmes environnementaux à la fois. Prenons, l'exemple de la haie multi-stratifiée installée le long de la route : cet aménagement prévu dans le but premier de dissimuler l'usine des yeux des usagers, de réduire la pollution atmosphérique due au trafic routier produit par l'activité de l'usine et de lutter contre le bruit de l'usine.
Il nous parait intéressant de proposer des mesures compensatoires à multiples effets notamment pour des raisons économiques.

Le bilan total des coût estimés est de 79,4 millions d'euros.