Méthodologie

 

Méthode de travail


 

Afin de ne pas nous égarer et de mener à bien notre travail nous nous imposons une certaine méthode de travail.

Première étape :

     Nous commencerons par une étude bibliographique. Cette partie de notre travail aura pour but de nous familiariser avec les enjeux de notre problématique et notamment avec les notions relatives à la pollution. Par le biais de recherches sur internet mais aussi à la bibliothèque nous devrons trouver quels sont les ordres de grandeur des différents forçages que nous souhaitons étudier (vitesse du vent dans la zone, concentration en pollution et hauteur de marée par exemple). Nous aurons aussi à définir quels types de polluant nous allons à étudier, et notamment quelles sont les bactéries qui prolifèrent le plus dans les zones portuaires. En outre, il sera intéressant de trouver les seuils de concentration de ces bactéries à ne pas dépasser pour assurer une zone saine. Ceci sera bien sûr à coupler avec nos études numériques puisque le renouvellement de l'eau, les courants seront facteur clé dans cette étude. Cette recherche de qualité sera primordiale, car c'est dans ce domaine que nous disposons le moins de connaissances. Il sera également intéressant d'obtenir les normes pour le calcul de la contrainte due au vent à la surface de l'eau. Nous attendons également de cette recherche bibliographique d'en apprendre plus quant aux conditions météorologiques et leurs effets sur des masses d'eau.

 

Deuxième étape :

     En second lieu, nous nous adapterons les éléments bibliographiques au port de Carnon. L'étude complète des courants et de la qualité de l'eau sera trop complexe, il sera alors nécessaire de faire des hypothèses et des simplifications. Avec le temps qui nous est imparti il sera judicieux de ne prendre en compte que les phénomènes prédominants.

 

Troisième étape :

     Dans un troisième temps nous aborderons nos modélisations numériques avec la géométrie initiale. Ceci nous permettra d'avoir une première idée des courants dans le port, l'avant port et le grau. Nous commencerons par étudier l'influence de la marée seule dans un premier temps. Ensuite nous étudierons les effets du vent seul (sans la marée) sur les courants dans le port et le grau. Enfin, nous étudierons la combinaison marée+vent sur les courants dans le port. Cette première étude nous permettra de déterminer les zones mortes qui s'avéreront être intéressantes pour le groupe 3. De cette manière ils sauront à quel endroit raffiner plus ou moins leur maillage. En parallèle dès que le groupe 1 nous fournit une nouvelle géométrie nous pourrons effectuer les mêmes démarches sur le nouveau maillage. Nous serons amenés principalement à utiliser TELEMAC 2D pour les courants ainsi que son module SUBIEF pour l'étude de qualité des eaux.

 

Quatrième étape :

     Une fois les modélisations numériques terminées il sera temps de finaliser nos analyses et de former nos conclusions finales. Il sera également judicieux de vérifier les éventuelles hypothèses que nous aurons prises.

 

 

Diagramme des tâches


 

Nous avons également souhaité présenter les différentes étapes de notre projet sous forme d'un diagramme des tâches, outil couramment utilisé dans la gestion de projet.

 

Diagramme des tâches, cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

 

 

Logiciels utilisés


 

Nous pensons utiliser le logiciel Telemac 2D pour mener à bien notre étude et ainsi réaliser les calculs de régimes hydrodynamiques permanents. Il est probable que nous ayons également recours au logiciel Artemis pour modéliser la houle et les rafales de vent au plus proche de la réalité (prise en compte de longueurs d'ondes plus faibles que dans le logiciel Telemac). Nous traiterons la problématique de la qualité des eaux avec le logiciel Sisyphe, qui est une suite de Telamac 2D. Pour les calculs annexes, nous utiliserons les logiciels Matlab et Excel. Nous pourrons également recourir au logiciel Ripple Tank Simulation pour visualiser les effets de la houle.

 

 

Données nécessaires


 

En ce qui concerne les données nécessaires à la réalisation de notre étude, nous aurons besoin de :
- le MNT (Modèle Numérique de Terrain) de la zone étudiée, c'est à dire entre la Mer Méditerranée et l'étang L'Or.
- le coefficient de Strickler sur les berges et au fond du lit dans cette zone.
- les conditions d’écoulement en entrée de la zone de calcul.