Méthodologie et outils

 

1.     Cartographie

Dans un premier temps, nous réaliserons une cartographie de la zone d'étude afin de déterminer le site le plus favorable à l'implantation d'hydroliennes.

Nous utiliserons principalement l'outil ArcGIS afin de pouvoir avoir une vision complète de la zone d'étude. Nous y intégrerons les données nécessaires pour savoir où installer préférentiellement les hydroliennes : la bathymétrie, les fonds géologiques (données issues du SHOM) et les zones protégées (réserve marine, parc naturel,...) que nous pourrons trouver auprès de l'INPN (Inventaire National du Patrimoine Naturel).

Pour cette partie, on contactera notamment David Sheeren (maître de conférence en géomatique à l'INP-ENSAT) ainsi que François CALATAYUD (ingénieur d’étude en géomatique à l’INRA). Il nous faudra contacter le Parc Naturel d'Iroise afin de déterminer si l'implantation d'hydroliennes n'est pas compatible avec les mesures prises dans certaines zones (un démonstrateur est déjà en place dans ce parc, la mise en place du projet est donc envisageable).

 

2.     Analyse des impacts

  • Etude d'impacts environnementale

(Méthodologie issue du Code de l'Environnement, Article R 122-5)

- Description du projet
- Analyse de l'état initial de la zone (nous pourrons utiliser des données du Parc Naturel)
- Etude des effets du projet sur l'environnement ou la santé humaine (et effets cumulatifs)
- Mesures envisagées pour éviter, réduire et compenser les effets négatifs notables du projet sur l'environnement ou la santé humaine
- Présentation des modalités de suivi des mesures précédemment choisies
- Présentation de possibles solutions de substitution (avec les raisons)
- Résumé non technique des informations prévues ci-dessus

Afin d'obtenir plus d'informations sur la réalisation des études d'impacts, nous allons contacter deux spécialistes étant intervenu à l'INP-ENSAT dans ce cadre :

     - Marc TESSIER (Ingénieur écologue - CERA Environnement / Agence Midi-Pyrénées)

     - Bruno COUPRY (Ingénieur agronome - Directeur du bureau d'étude Eaucéa)

Nous nous baserons également, via des recherches bibliographiques, sur des études qui ont été faites notamment sur les vibrations et champs électromagnétiques engendrés par les hydroliennes et leurs impacts sur la faune marine.

 

  • Analyse socio-économique

- Acceptabilité sociale 

Nous étudierons ici les différents conflits d'usages que peut engendrer la mise en place d'hydroliennes dans cette région, notamment au niveau des riverains et pécheurs.

Nous envisagerons aussi un dialogue social avec les associations sur place et les collectivités locales, afin d'avoir leur opinion quant à la mise en place de notre projet. On considère aussi la possibilité d'effectuer un sondage auprès de la population afin d'avoir aussi leur avis (la mise en place d'un questionnaire nécessitera sa diffusion aux maximum d'habitants et une analyse statistique).
On évaluera également les possibilités de valorisation de notre projet, auprès de la population.

- Impacts économiques

Nous étudierons ici les conséquences énergétiques et économiques pour les îles avec l'étude des retombées économiques de ce projet. Nous analyserons ainsi la viabilité du projet en complétant cette étude avec les coûts obtenus par le binôme 2.