Objectifs

 

Pour faciliter la mise en oeuvre des procédés de dépollution, nous faisons l'hypothèse que le regroupement des tanneries est déjà effectué. Ainsi, cela permet un traitement global de ces effluents au même endroit.

Notre objectif va donc être d'essayer de trouver des solutions technologiques pour limiter le rejet de substances chimiques persistantes et dangereuses dans les milieux naturels et aquatiques. Nous viseront le même objectif que l'ACUMAR, à savoir zéro rejets en chrome, sulfures et déchets organiques.

Nous allons nous appuyer dans notre démarche sur la gestion environnementale des tanneries françaises, afin de voir quels procédés sont utilisés et si il est possible de les appliquer en Argentine où les normes sont différentes. Nous tenterons alors de dimensionner des procédés de traitement des effluents adaptés aux rejets des tanneries, en prenant en compte la géographie de la zone d'étude, la localisation des tanneries et les techniques de traitement déjà mises en place.

Cet axe aura donc une forte approche procédés. Aussi nous verrons dans quelles mesures les principes d'ingénierie des procédés propres de ce secteur industriel sont applicables aux tanneries argentines de Buenos Aires.