Présentation des axes d'étude

Présentation des axes d'étude

 

Afin de répondre aux différents objectifs que nous avons formulés, trois axes d'études ont été définis et réalisés par un binôme ou un trinôme. Ainsi, chaque partie a été établie dans l'optique de déterminer les problèmes environnementaux que génère le procédé de dessalement et de minimiser ses impacts dans le cadre de l'utilisation du procédé en Vendée. Une partie introductive présente au préalable le contexte et la localisation du projet Vendéen et sert de support à la réalisation des trois axes d'études. Ces trois axes sont les suivants :

 

    PREMIER AXE : Etat écologique initial et prévisionnel
      (Aurore Bueno - Sophie Baquey)

L'implantation d'une usine de dessalement en Vendée résoudrait les problèmes d'approvisionnement en eau pour les populations. Cependant quels sont les dangers et les inconvénients de l'usine sur l'environnement ? 

L'objectif de cet axe d'étude est d'identifier, de quantifier et de réduire au maximum les pollutions et les nuisances exercées. Pour cela, nous localiserons un site d'implantation pour lequel nous  réaliserons une étude de l'état écologique initial et prévisionnel.

 

    SECOND AXE : Mise en place d'énergies renouvelables
      (Jérôme Le Ster - Antoine Marty)

Le dessalement d'eau de mer est un procédé très coûteux en énergie. De plus, l'Union Européenne s'est définie comme objectif  20 % énergies renouvelables d'ici 2020. Dans cet optique, il serait opportun de mettre en place des énergies renouvelables en parallèle à la construction d'une usine de dessalement en France. Cependant, quelles énergies seraient les plus rentables pour le cas de l'usine en Vendée ?

Cet axe d'étude a pour but dans un premier temps d'effectuer un état des lieux de la consommation énergétique d'une usine de dessalement et d'inventorier les différentes sources d'énergie utilisées. Il présente ensuite les alternatives énergétiques possibles (pélamis, photovoltaïques, hydroliennes, méthanisation ...) et leur dimensionnement dans le cas d'une implantation de l'usine en Vendée. Différents scénarii sont ainsi mis en place et comparés en terme de rentabilité énergétique, de "gains environnementaux"  mais aussi de "coûts/bénéfices".

 

    TROISIEME AXE : Le devenir des rejets 
      (Vincent Garnerone - Caroline Sy - Kevin Villeneuve)

Les rejets et les déchets issus d'usine de dessalement ont des impacts non négligeables sur l'environnement. Le dessalement génère des déchets et des eaux à fortes concentrations en sels. Quels sont donc les moyens à privilégier pour traiter les boues et les valoriser ? Comment gérer le rejet des saumures pour diminuer son impact environnemental tout en évitant un investissement trop important ?   
 

L'objectif de cet axe d'étude est d'améliorer la gestion des déchets afin de diminuer l'empreinte environnementale de l'usine de dessalement. Ainsi, dans un premier temps, l'usine, ses différents procédés et tous les déchets émis sont inventoriés. Une seconde partie présente et compare les différents modes de rejets des saumures possibles. Puis, les différents moyens de traiter et valoriser les boues issues des pré-traitements sont eux aussi présentés et comparés.