Présentation des différents débouchés

Mise en décharge

Ce débouché est plutôt une forme de stockage des déchets plastiques, en attendant une valorisation rentable. Il pose problème car il nécessite de la place, et libère des molécules toxiques dans l'environnement. En effet, certains plastiques peuvent contenir des additifs de quelques  jusqu'à plus de 100% en concentration du poids des polymères de base. Par exemple, on peut trouver dans les plastiques des plastifiants comme les phtalates, des colorants ou pigments minéraux constitués d'oxydes métalliques, des solvants, des durcisseurs, ou encore des stabilisants. Ces molécules peuvent avoir des conséquences non négligeables sur l'environnement, comme c'est le cas pour le Bisphénol A, interdit en France depuis 2014, car reconnu perturbateur endocrinien.

Valorisation matière

On peut séparer les plastiques en 2 principales catégories: les thermoplastiques, comme le polyéthylène et le polypropylène, et les thermodurcissables. La première catégorie se prête à la régénération, c'est-à-dire la transformation en granules qui peuvent se substituer aux résines neuves, mais pas la seconde, pour laquelle la transformation est irreversible. 

Le problème de cette forme de valorisation est qu'elle nécessite une matière propre et non mélangée, car les plastiques ont des températures de fusion différentes. Un mélange altérera la qualité du produit obtenu. De plus, cela rend difficile l'estimation de la quantité d'additifs déjà contenue dans la matière si l'on doit l'ajuster.

La valorisation matière est donc une solution peu probable pour les plastiques que nous auront extraits, qui sont principalement des plastiques mélangés, contaminés en polluants organiques persistants, et dont la qualité après une longue exposition au sel aura beaucoup été altérée.

Incinération

Ce débouché permet une réduction importante du volume des déchets, de l'ordre de 80 à 90%. De plus, une valorisation financière est possible, puisque l'on tire de la chaleur de ce procédé. Celle-ci peut être utilisée directement, ou bien convertie en électricité. Une autre alternative est la valorisation par co-génération, qui fournie à la fois de la chaleur et de l'électricité. De plus, on peut ainsi traiter des déchets mélangés ou souillés.

Néanmoins, les usines d'incinération ont souvent une mauvaise image, parce qu'elles sont considérées polluantes. Il faut mettre en place un système de traitement des fumées pour limiter la pollution en dioxines par exemple.

Transformation en carburant

Les plastiques mélangés peuvent subir une pyrolyse, qui permet de les transformer en brut ou en diesel après distillation.

En tenant compte des caractéristiques du plastique que nous allons extraire, deux formes de valorisation des plastiques ont été retenues: l'incinération et la transformation en carburant.