Recherche d'une solution aval alternative au projet de barrage

La solution parfaite n'existant pas, nous avons essayé d'imaginer une solution alternative d'extraction des déchets.

Il pourrait s'agir d'une structure flottante, dotée d'un grand tube qui permettrait de pomper l'eau jusqu'à 15-20 mètres de profondeur. Ainsi, même les plastiques se trouvant en profondeur seraient pris en charge par la machine. Ce principe permet de s'affranchir des bras périphériques, qui rendent les arrays fragiles vis-a-vis des intempéries.

Le plastique et l'eau seraient séparés par filtration ou décantation par exemple. L'eau serait retournée à l'océan, alors que les plastiques serait valoré directement sur la machine par incinération, ce qui pourrait produire l'énergie nécessaire, ou du moins une partie, pour faire fonctionner le dispositif. La machine ne disposerait pas de panneaux solaires, qui risquent de toute façon d'être altérés et de perdre leur efficacité à cause de la salinité de l'eau. Une couche de sel pourrait en effet se déposer sur les panneaux, qu'il faudrait nettoyer. De plus, ces panneaux ne permettent un apport d'énergie que la journée. On utiliserait à la place un dispositif qui convertit l'énergie des vagues, présentes aussi bien la nuit que le jour.

Enfin, au lieu d'un ancrage à 4000 mètres de profondeur, qui est techniquement et financièrement peu envisageable, on pourrait choisir un système de repositionnement par satellite par exemple.